Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Etats-Unis : Un procès fédéral s’ouvre contre Monsanto accusé d’avoir commercialisé des pesticides cancérigènes sans en avertir les consommateurs

Auteur: Le Monde et AFP, Publié le: 26 February 2019

« Glyphosate : ouverture d’un nouveau procès sur le Roundup aux Etats-Unis », 25 février 2019

Le célèbre désherbant Roundup de Monsanto, accusé…d’être cancérigène, se retrouve de nouveau en procès à partir de lundi 25 février aux Etats-Unis, six mois après un premier procès historique intenté – et gagné – par un jardinier malade, Dewayne « Lee » Johnson. 

Le plaignant, Edwin Hardeman, est atteint d’un lymphome…du même type que celui de M. Johnson…Il a porté plainte contre Monsanto début 2016, un an après avoir été diagnostiqué. Selon la plainte, le géant agrochimique (désormais propriété de l’allemand Bayer) « savait ou avait les éléments pour savoir que le Roundup était défectueux et non sûr » et qu’il pouvait « entraîner le cancer ou d’autres maladies ou blessures graves »…

Monsanto…s’en tient toujours à sa ligne de défense : ses produits ne sont pas dangereux si on respecte les conditions d’utilisation, et des centaines d’études scientifiques le prouvent.

Ce…procès…est le premier à s’ouvrir au niveau fédéral américain… Sans qu’il s’agisse d’une action en nom collectif (class action) puisque les procès seront distincts, le jugement qui sortira de celui-ci donnera un signe important aux autres juridictions et servira de « test »…

A la demande de Bayer, le procès Hardeman se déroulera en deux temps : une première phase tentera de déterminer si le Roundup est responsable du cancer du plaignant. Si le jury estime que c’est le cas, il devra décider si oui ou non Monsanto a une responsabilité (parce qu’il aurait connu mais caché les risques) et, si oui, quels sont les dommages et intérêts à verser…

Tout lire

Entreprises concernées: Monsanto (part of Bayer)