Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Etats-Unis : Un tribunal condamne Johnson & Johnson à payer 572 millions de dollars à l’Etat de l’Oklahoma pour sa responsabilité dans la crise des opiacés

Auteur: AFP et Le Monde (France), Publié le: 2 September 2019

« Etats-Unis : une première amende de 572 millions de dollars dans la crise des opiacés »27 août 2019

C’est une première juridique aux Etats-Unis. Un tribunal a condamné...Johnson & Johnson à payer 572 millions de dollars (environ 515 millions d’euros) à l’Etat de l’Oklahoma pour sa responsabilité dans la crise des opiacés. Jamais auparavant un jugement civil n’avait condamné un laboratoire pour cette affaire d’ampleur qui a fait des dizaines de milliers de morts par overdose...

...Le juge a estimé que le laboratoire Janssen, division pharmaceutique de Johnson & Johnson, avait adopté des pratiques « trompeuses de marketing et de promotion des opiacés », causant une crise de la dépendance à ces médicaments antidouleurs, ainsi que des morts par overdose et une hausse des syndromes d’abstinence néonatales dans l’Etat...

Le groupe pharmaceutique a immédiatement fait savoir qu’il ferait appel. « Janssen n’a pas provoqué la crise des opiacés dans l’Oklahoma », a déclaré Michael Ullmann, vice-président et directeur juridique de Johnson & Johnson. L’entreprise estime avoir respecté la loi et rappelle que ses médicaments ne représentaient que 1 % du marché des opiacés...

Plusieurs laboratoires étaient poursuivis par l’Etat, mais les autres avaient préféré régler l’affaire à l’amiable...Purdue a réglé 270 millions de dollars avant le procès...Teva, a aussi négocié un règlement à 85 millions de dollars...

Tout lire

Entreprises concernées: Janssen Pharmaceutica (part of Johnson & Johnson) Johnson & Johnson Purdue Pharma Teva Pharmaceutical