France : AccorHotels et Courtepaille présentent un risque élevé de discrimination à l’embauche, selon la Ministre du Travail ; avec les commentaires des entreprises

Auteur: Ouest France, Publié le: 15 March 2017

« Discrimination à l'embauche. El Khomri épingle AccorHotels et Courtepaille », 15 mars 2017

Myriam El Khomri a épinglé mardi AccorHotels et Courtepaille comme des groupes présentant « un risque élevé de discriminations » à l'embauche, selon l'origine des candidats, et n'ayant pas mis en place un plan d'action « satisfaisant » pour y remédier.

Son annonce est basée sur un « testing » sur les discriminations à l'embauche lancé en 2016, à l'initiative du gouvernement, auprès de 40 entreprises de plus de 1 000 salariés.

Les résultats, publiés en décembre, avaient révélé que 12 d'entre elles étaient rendues coupables de discriminations envers les candidatures « maghrébines ». Leurs noms n'avaient pas été révélés, pour donner la possibilité de mettre en place un plan d'action, qui a été vérifié par l'agence d'audit Vigéo.

Or les groupes AccorHotels et Courtepaille « ne sont pas parvenus, malgré de multiples relances, à produire un plan d'action satisfaisant pour remédier à leur situation », selon la ministre…

Le groupe a admis que « les résultats de ce testing, qui a porté sur 38 hôtels en France, sont clairement insuffisants », ajoutant qu'ils « ne reflètent pas » son engagement « en matière de diversité et d'inclusion »…

Courtepaille, lui, est « surpris d'être cité de cette manière dans ce rapport car ils ont été présentés en novembre comme 'bon élève' pour le très bon travail de recrutements et de non-discrimination, notamment au sein du siège ». Le groupe dit aussi avoir présenté un plan d'action…[Fait aussi référence à Michelin, Ikea, Orange, Go Sport, Carrefour, Axa, BNP Paribas]

 

Tout lire

Entreprises concernées: Accor AXA BNP Paribas Carrefour IKEA Michelin Orange