Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

France : Des diabétiques demandent à Sanofi et d'autres laboratoires une baisse du prix de l’insuline pour rendre ce médicament accessible

Auteur: Annabel Benhaiem, Huffington Post, Publié le: 9 January 2020

« Soutenus par François Ruffin, des diabétiques déclarent la guerre à Sanofi », 8 janvier 2020

“L’insuline trop chère tue”, “l’insuline n’est pas du parfum”, “insuline pour tous”. Ces slogans sont ceux de l’association Diabète et Méchant, dont une vingtaine de membres a manifesté ce mercredi 8 janvier devant le siège du laboratoire Sanofi...

Sanofi, c’est le producteur de l’une des insulines les plus utilisées au monde, la glargine, plus connue sous les noms de marque Lantus et Toujeo.

Les manifestants demandent à Sanofi, ainsi qu’aux autres laboratoires, une baisse drastique du prix de l’insuline, cette hormone indispensable à la survie des diabétiques de type 1 et de certains autres (quelques types 2, Mody, Lada, gestationnel...).

“Les prix pratiqués sont bien trop élevés, explique au HuffPost Bertrand Burgalat...

Dans le monde, 50% des diabétiques n’ont pas accès à l’insuline, d’après les chiffres de l’association T1International qui milite dans les pays anglo-saxons pour faire de l’insuline une denrée accessible. Au Mozambique, la durée de vie d’un enfant atteint est de 8 mois. Aux États-Unis, le coût du traitement par mois est de 730 dollars, contre 230 il y a dix ans. Au Brésil, ces 730 dollars représentent 82% du revenu mensuel moyen...

Tout lire

Entreprises concernées: Sanofi