France : Des femmes de chambre dénoncent leurs conditions de travail et les heures supplémentaires non-payées

Auteur: Pauline Sauthier, Grazia, Publié le: 14 October 2019

« Conditions de travail : les femmes de chambre sortent de l'ombre », 6 octobre 2019

...Chaque matin, les femmes de chambre grévistes de l'hôtel NH Collection, dans le centre-ville de Marseille, arrivent sur leur lieu de travail et, plutôt que d'y entrer, restent devant le bâtiment pour installer banderoles et autocollants. Elles ne sont pas employées par l'hôtel mais par une entreprise sous-traitante. Depuis décembre, c'est Elior Services qui a repris le marché. "Nos conditions de travail ont changé, dénonce Amel Aloui, gréviste. Mais ce qui a déclenché l'arrêt du travail, c'est que nos heures supplémentaires n'étaient plus payées." 

...Jérôme Bourbousson, directeur des opérations pour le sud de la France chez Elior Services, reconnaît "quelques erreurs de paie" au début, mais "au jour de la grève, elles avaient été corrigées", selon lui. Les femmes de chambre du NH Collection réclament aussi un treizième mois, une majoration de 50 % les dimanches, contre 20 % aujourd'hui. Pour leur employeur, "on ne peut pas sortir de la convention collective. Il y a un risque de généralisation qui peut mettre en péril pas seulement notre entreprise, mais le secteur lui-même." Une médiation préfectorale a été engagée pour mettre fin au conflit social. Pour les grévistes, c'est un "échec", "les propositions sont insuffisantes"...

...Chaque matin, depuis le 17 juillet, d'autres banderoles font leur apparition devant un autre hôtel, l'Ibis Clichy-Batignolles à Paris... "On doit nettoyer 3,5 chambres par heure et on est payés en fonction du nombre de chambres", dénonce Rachel Keke, gouvernante et gréviste. Son employeur, la société STN, répond par communiqué de presse que l'installation d'une pointeuse doit "mettre fin à la polémique des 'cadences infernales'", sans donner plus de précisions...

...Plusieurs grèves, notamment dans l'hôtellerie de luxe, ont fait connaître au grand public le travail des femmes de chambre. Des conflits jugés victorieux, qui ont encouragé la mobilisation dans un milieu traditionnellement peu syndiqué.

Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, s'est emparée du sujet et rencontre actuellement les acteurs du secteur..Une mission d'information doit être confiée au Conseil supérieur de l'égalité professionnelle pour améliorer la situation de ces femmes. Un plan d'action sera présenté à l'automne. 

 

Tout lire

Entreprises concernées: Elior Services Groupe STN