France : Des ONG manifestent pour exhorter la Société Générale à arrêter ses financements de gaz de schistes; avec les commentaires de la banque

Le 14 décembre 2017, des ONGs, y compris Amis de la Terre France, ont organisé une opération de nettoyage géant non-violent de l'agence principale de la Société Générale pour demander à la banque de cesser de soutenir l’expansion massive du gaz de schiste en Amérique du Nord et de se retirer du projet Rio Grande LNG.

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
14 December 2018

912 activistes nettoient Société Générale malgré la répression policière

Auteur: Les Amis de la Terre

Répondant à l’appel des Amis de la Terre France et d’Action Non-Violente COP21, 912 activistes ont convergé de la France entière pour participer au nettoyage géant de l’agence centrale de Société Générale, le jour de la fin de la COP24 [à Paris].

Malgré une violente répression policière et un militant arrêté, les activistes sont déterminés à se faire entendre de la banque pour qu’elle mette fin à ses soutiens aux énergies fossiles et en priorité au gaz de schiste, et ont annoncé qu’ils allaient nettoyer les 150 agences parisiennes de la banque dans la journée…

Société Générale est en effet la première banque au monde à financer l’exportation du gaz de schiste nord-américain, avec 1,1 milliard de dollars de financements accordés en 2017 à des projets de terminaux d’exportation de gaz liquéfié (GNL) outre-Atlantique...

Les activistes appellent Société Générale à mettre un terme à ses soutiens au gaz de schiste, et en priorité au projet Rio Grande LNG…

Tout lire

Réplique
14 December 2018

Lettre ouverte à ceux qui se mobilisent pour le climat ensemble : Disons oui aux solutions et non aux excès !

Auteur: Société Générale

Société Générale est convaincu de l’urgence et poursuit l’objectif collectif de limiter le réchauffement climatique en-dessous des 2°C. Nous avons pris des mesures concrètes dès 2015. 

Nous sommes aux côtés de nos clients,...nous finançons massivement les énergies renouvelables,...[et] nous avons arrêté tout financement dédié au charbon, au pétrole issu des sables bitumineux ou extrait en Arctique…

Cette manifestation du vendredi 14 décembre à l’Agence Centrale à Paris intervient après plusieurs mois d’opérations de dénigrement menées sur le terrain dans les agences en France prenant à partie les collaborateurs de Société Générale. 

Rien ne justifie de mettre en danger la réputation et la sécurité de nos collaborateurs, en les livrant en pâture aux médias sociaux et en transformant leur lieu de travail en une scène de spectacle…

Les énergies renouvelables mettront des années à être en capacité de remplacer l’énergie fossile...parce que l’énergie produite...ne peut pas être encore stockée ou transportée à grande échelle. 

Rejeter en bloc les énergies fossiles n’est donc pas réaliste. Si la réduction du charbon est bien pour nous tous la priorité n°1, le gaz, y compris le gaz de schiste, est une énergie de transition nécessaire...

Le réalisme, c’est d’arriver à concilier urgence climatique et besoins légitimes de croissance économique mondiale, notamment des pays en développement. 

Tout lire