Dissimuler ce message

Bonjour! Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous espérons que vous appréciez les outils et ressources que nous mettons à votre disposition gratuitement. Saviez-vous que nous travaillons aussi directement avec des défenseurs des communautés et des défenseurs des droits, en leur fournissant les compétences et les ressources nécessaires pour documenter les violations des droits de l’homme et pour communiquer efficacement avec les entreprises ?

Ceci n’est possible que grâce aux dons généreux de personnes comme vous.

Merci de soutenir notre travail.

Je vous remercie,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

France : Des travailleurs marocains dénoncent les conditions de travail dans des exploitations agricoles

Auteur: Jeune Afrique et AFP, Publié le: 8 October 2018

"Des Marocains dénoncent « l’esclavage » dans des exploitations agricoles françaises", 5 octobre 2018

Cinq travailleurs détachés marocains, employés dans des exploitations agricoles du sud de la France, ont dénoncé jeudi 4 octobre devant la justice « l'esclavage » dont ils estiment avoir été victimes et demandé réparation.

Heures supplémentaires, primes de précarité et congés non payés, accident du travail non-déclaré, absence de repos hebdomadaire : l’avocat des cinq travailleurs détachés marocains, Me Bernard Petit, a égrené devant les prud’hommes...les reproches à l’encontre de la société d’intérim espagnole Laboral Terra et des entreprises recourant à ses services...

« Certains mois d’été, on a travaillé 260 heures, puis d’autres mois plus du tout et notre contrat s’arrêtait sans préavis », a raconté aux journalistes Yasmine, 36 ans, avant l’audience. La jeune femme explique avoir travaillé sept jours sur sept, jusqu’à 12 heures par jour, et touché entre 300 et 1 500 euros les mois les plus remplis...

 

Tout lire