France : Greenpeace dénonce la recrudescence des poursuites baillons des entreprises contre la société civile afin de l’affaiblir

Auteur: Greenpeace, Publié le: 12 May 2017

« Poursuites-bâillons : toute la société civile est concernée », 11 mai 2017

Comme nous vous l'expliquions dans un précédent article, Greenpeace est aujourd'hui poursuivie par l'exploitant forestier canadien Résolu. Ce n'est pas la première fois que Greenpeace est confrontée aux attaques d'entreprises... Un phénomène en recrudescence qui concerne aujourd'hui de nombreuses organisations de la société civile...

...[Pour] la journée internationale de la liberté de la presse...le 3 mai dernier...nous étions convoqués au tribunal pour diffamation par la Socfin, qui estimait que nous avions « porté atteinte à son honneur »...

Toute la société civile est concernée. Par exemple, l'association Sherpa...[a été] visée par de multiples procédures en diffamation par le groupe Bolloré, la Socfin ou encore Vinci...

D'autres organisations ont souffert des attaques de grandes multinationales. La fondation France Libertés a...dénoncé des poursuites-bâillons pour diffamation engagées à son encontre par Veolia pour l'empêcher de dénoncer des coupures illégales d'eau en France. Début mai, Veolia était condamnée par la justice à deux reprises [pour ces coupures d'eau]...[L]'objectif de ces poursuites : affaiblir psychologiquement et financièrement les organisations lanceuses d'alerte, drainer leur énergie...

Les faits visés par les entreprises dans leurs plaintes sont de plus en plus disproportionnés...

[Fait aussi référence à BNP Paribas]

 

Tout lire

Entreprises concernées: BNP Paribas Bolloré Resolute Forest Products Socfin Vinci