France : Le tribunal de Privas ne condamne aucun militant de Greenpeace à la prison ferme suite à leur intrusion dans une centrale nucléaire EDF

Auteur: Greenpeace France, Publié le: 11 July 2018

« Procès de nos militants : pas de victoire pour EDF », 28 juin 2018

Le verdict du procès de Privas, où Greenpeace France, un de ses salariés et 22 activistes étaient jugés le 17 mai à la suite d'une intrusion dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, est tombé. Malgré la volonté d'EDF de s'en prendre à nos militants, aucun d'entre eux n'a été condamné à de la prison ferme. Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire poursuivi pour complicité, a été relaxé...Les militant-e-s de Greenpeace France étaient jugés pour s'être introduits dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse le 28 novembre 2017. Leur action a permis de démontrer le manque de protection des piscines d'entreposage de combustible usé des centrales nucléaires d'EDF et les risques que ces failles de sécurité représentent. En quelques minutes, plusieurs activistes avaient eu le temps d'escalader une des piscines d'entreposage du combustible usé, accolée au réacteur 4. D'autres avaient laissé des empreintes de mains sur le même bâtiment...

Tout lire

Entreprises concernées: EDF