Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

France : Une association de consommateurs lance une action de groupe contre Google pour pour violation supposée du règlement général de protection des données européen

Auteur: AFP, Publié le: 1 July 2019

« Protection des données : l'UFC-Que Choisir engage une action de groupe contre Google », 26 juin 2019

L'UFC-Que Choisir a annoncé mercredi avoir lancé une action de groupe contre Google à Paris, pour violation du règlement général de protection des données (RGPD), législation européenne qui régit l'exploitation des données personnelles.

L'objectif de l'association est de « mettre fin à l'exploitation insidieuse des données personnelles de ses utilisateurs, particulièrement ceux détenant un équipement Android avec un compte Google, et de les indemniser à hauteur de 1.000 euros »...

« Cette demande d’indemnisation constitue une première en France et en Europe, c’est un enjeu majeur de cette action », affirme Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir à l’AFP.

« Si le juge nous donnait raison, c’est potentiellement 28 millions d’utilisateurs d’appareils Android en France qui pourraient avoir droit à une indemnisation »...

L’association de défense des consommateurs reproche à Google de « noyer les consommateurs dans des règles de confidentialités interminables » et de « maintenir un véritable parcours du combattant pour agir sur la géolocalisation », selon son communiqué.

« C’est une véritable atteinte à la vie privée, s’indigne Alain Bazot, même quand vous n’utilisez pas les services de Google, votre téléphone vous géolocalise 340 fois par jour! ».

UFC-Que Choisir considère que le consentement des utilisateurs est « soutiré » par l’entreprise pour permettre une collecte massive de données « sans que les utilisateurs puissent en avoir conscience » ce qui constitue, selon elle, une « violation manifeste du RGPD ».

L’association dit avoir tenté d’aboutir à un accord à l’amiable mais sans succès...

[fait aussi référence à Facebook]

Tout lire

Entreprises concernées: Alphabet Facebook Google (part of Alphabet)