Gabon: L'Etat s'associe aux compagnies pétrolières pour créer un institut du pétrole et du gaz

Auteur: Elise Esteban, Jeune Afrique , Publié le: 3 September 2014

"Gabon : l'or noir enfin à bonne école", 1 septembre 2014 

Au Gabon, si les ressources pétrolières ne manquent pas, trouver les compétences locales dans la filière est souvent un casse-tête. Quatrième producteur de pétrole au sud du Sahara, le pays ne disposait jusqu'à il y a trois ans d'aucun cursus de formation dans le domaine des hydrocarbures. Une carence qui a poussé les autorités...à créer...l'Institut du pétrole et du gaz (IPG) de Port-Gentil. Sa mission : délivrer aux Gabonais un enseignement supérieur technique de qualité dans tous les métiers de l'industrie pétrolière...Financée par Total Gabon, la construction de l'institut...s'est achevée en novembre 2013...l'établissement fonctionne grâce à un partenariat public-privé entre l'État et les principales majors pétrolières actives dans le pays, dont Total, Addax Petroleum, ENI, Perenco et Shell...Selon le directeur général de l'IPG, Marc-Antoine Igondjo...le taux d'insertion est proche de 100 % : la soixantaine de techniciens issus de l'institut ont presque tous trouvé du travail au sein des majors de la place..."Nous avons besoin de jeunes Gabonais qualifiés. Dans les métiers d'exécution, les trois quarts des salariés sont des nationaux, mais ils sont très peu nombreux dans les professions d'encadrement, qui nécessitent des formations pointues", explique Marc-Antoine Igondjo...Jessica...la benjamine du master...[témoigne] "Je voulais travailler dans mon pays. Cette formation, c'était la garantie d'une réelle possibilité d'embauche"...

Tout lire

Entreprises concernées: Addax Petroleum (part of Sinopec) Eni Perenco Shell Sinopec Total