Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/vietnam-les-autorités-demandent-à-monsanto-de-verser-une-compensation-aux-victimes-de-lagent-orange-que-lentreprise-fournissait-aux-états-unis-durant-la-guerre-du-vietnam#c176547

Hanoï réclame une indemnisation pour les «effets dévastateurs» des produits chimiques US

Les autorités vietnamiennes souhaitent que l’entreprise américaine Monsanto, récemment rachetée par le groupe allemand Bayer, verse une compensation aux victimes des herbicides arc-en-ciel, dont l’agent orange, que la société fournissait à l’armée américaine durant la guerre du Vietnam, annonce The Indepedent...«Le Vietnam a subi les conséquences énormes de la guerre, en particulier les effets durables et dévastateurs des produits chimiques toxiques, dont l'agent orange», a notamment annoncé le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Nguyen Phuong Tra cité par The Indepedent...Les autorités vietnamiennes se réfèrent à la décision de la Cour suprême de Californie la selon laquelle Monsanto, qui appartient aujourd'hui au groupe allemand Bayer, doit indemniser à hauteur de 289 millions de dollars Dewayne Johnson, un jardinier qui affirme que le cancer, aujourd'hui en phase terminale, dont il souffre est dû à l'utilisation de l'herbicide. «La décision sert de précédent juridique et infirme les précédentes d'après lesquelles les herbicides produits par Monsanto et d'autres entreprises de chimie américaines et fournis à l'armée américaine pendant la guerre étaient inoffensifs», a ajouté Nguyen Phuong Tra.

Tout lire