Israël : AXA financerait toujours des societies impliquées dans l'occupation du territoire Palestinien, selon un rapport ; Axa dément

« Quand AXA finance des crimes de guerre », 8 juillet 2019

SumOfUs, dans son nouveau rapport intitulé « Quand AXA finance des crimes de guerres », démontre que la multinationale finance encore des sociétés impliquées dans l'occupation illégale du territoire palestinien par l’Etat israélien et dans la production d'armes interdites par les conventions internationales.

Ce rapport montre que meme si AXA s'est séparée d'Elbit Systems via AXA IM, sa filiale à part entière. AXA détient toujours 40% de sa filiale AXA Equitable Holdings, qui investit toujours dans Elbit Systems

Les conclusions de ce document, montrent qu'AXA s’expose à de possibles poursuites en vertu du droit international et du droit français. 

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Rapport
23 July 2019

AXA financerait des sociétés impliquées dans l'occupation du territoire Palestinien

Auteur: SumOfUs

« Quand AXA finance des crimes de guerre », 8 juillet 2019

SumOfUs, dans son nouveau rapport intitulé « Quand AXA finance des crimes de guerres », démontre que la multinationale finance encore des sociétés impliquées dans l'occupation illégale du territoire palestinien par l’Etat israélien et dans la production d'armes interdites par les conventions internationales.

Ce rapport montre que meme si AXA s'est séparée d'Elbit Systems via AXA IM, sa filiale à part entière. AXA détient toujours 40% de sa filiale AXA Equitable Holdings, qui investit toujours dans Elbit Systems

Les conclusions de ce document inédit , montrent qu'AXA s’expose à de possibles poursuites en vertu du droit international et du droit français. 

Télécharger le document

Article
23 July 2019

Une ONG accuse AXA et ses filiales de «financement de crimes de guerre» par le biais de ses investissements israéliens [Abonnement]

Auteur: Elisa Perrigueur, Mediapart (France)

« Une ONG accuse AXA et ses filiales de «financement de crimes de guerre» par le biais de ses investissements israéliens », 8 juillet 2019

 SumOfUs s’est appuyée sur les données de l’ONG Profundo pour dénoncer les liens financiers entre la compagnie d’assurances et six sociétés israéliennes investissant dans des projets d’infrastructures dans les colonies en Cisjordanie, illégales au regard du droit international. Le groupe dément.

AXA répond également que SumOfUs est « un groupe d’activistes appelant au boycott de l’État d’Israël » faisant « circuler des affirmations parcellaires voire mensongères sur certains investissements du Groupe AXA en Israël ». And AXA rétorque : « Le Groupe a une des politiques d’investissement responsable les plus complètes et les plus avancées du secteur financier. Cette politique est publiée de manière transparente sur notre site internet.  […] Conformément à cette politique, AXA ne finance ni activité ni entreprise faisant l’objet de sanctions de la part des autorités internationales. Nos investissements en Israël n’ont absolument pas vocation à financer l’extension des territoires occupés. »

Tout lire