Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/résumé-du-procès-eternit-exposition-à-lamiante-en-italie#c123209

Italie : Un procureur veut poursuivre l’ancien propriétaire d’Eternit pour homicide volontaire pour le décès de 258 personnes dû à l’amiante

Auteur: Ats (Agence télégraphique suisse), Publié le: 14 May 2015

« Eternit bientôt face à un nouveau procès? », 12 mai 2015

Le procureur de Turin accuse Stephan Schmidheiny d'homicide volontaire et aggravé pour le décès de 258 personnes dans les régions où se trouvaient des usines d'amiante du groupe Eternit S.p.A. Gênes. Raffaele Guariniello avait demandé à la fin de février le renvoi devant la justice de l'homme d'affaires suisse. Selon la nouvelle plainte, Stephan Schmidheiny, en tant que «véritable responsable» de la société italienne Eternit S.p.A. entre 1976 et 1986, aurait provoqué intentionnellement et en toute connaissance de cause la mort de 258 personnes…[D’après le] Ministère public, le milliardaire suisse n'ignorait rien des dangers de la transformation de l'amiante. Il aurait néanmoins, par pure cupidité, continué à faire fonctionner les usines…et omis d'adopter des mesures efficaces en vue d'améliorer la situation…[L’]'avocat du milliardaire…et sa chargée de communication…qualifient la nouvelle accusation d'absurde…En tant que «pionnier de l'abandon de l'amiante», Stephan Schmidheiny aurait…«par sa gestion responsable des changements industriels, préservé des milliers d'individus des risques liés à ce matériau»…[La décision est attendue en juillet.]

Tout lire

Entreprises concernées: Eternit (Switzerland)