La BNS investit dans une firme mêlée à un scandale de travailleurs forcés

Auteur: Feriel Mestiri, RTS (Suisse), Publié le: 3 August 2017

La Banque nationale suisse (BNS) et la Banque cantonale zurichoise investissent dans la société minière canadienne Nevsun Resources, empêtrée dans un scandale de travailleurs forcés en Erythrée.

Durant le premier trimestre 2017, la BNS a continué d'investir dans la société canadienne controversée, à hauteur de 492'700 actions d'une valeur de plus de 1,2 million de dollars, soit environ 0,16% de la société...

Or, Nevsun Resources, qui détient 60% de la mine d'or et de cuivre Bisha, en Erythrée, est empêtrée depuis des mois dans un scandale de travailleurs forcés présumés...

"L'intérêt de la Banque nationale [suisse] pour les investissements en actions est purement financier. La BNS ne s'immisce pas dans les affaires courantes des entreprises", a-t-elle répondu, précisant toutefois appliquer "des critères éthiques d'exclusion très clairs", pour des questions relevant notamment de "violation massive des droits humains fondamentaux"

...La Banque nationale Suisse, qui "suit une gestion indicielle", n'est pas la seule à croire en l'indice boursier Nevsun Resources. De nombreux investisseurs ont également parié sur la société canadienne. Parmi eux, la Banque cantonale de Zurich, qui avait augmenté de 12,7% ses investissements Nevsun Resources durant le premier trimestre 2017...

Tout lire