La Commission européenne souhaite une réglementation plus stricte pour l’exportation des technologies pouvant être utilisées contre les droits de l’homme

Auteur: Catherine Stupp, EurActiv, Publié le: 26 July 2016

« La Commission veut encadrer l’exportation des technologies de surveillance », 25 juillet 2016

Les entreprises européennes vont devoir s’adapter à des réglementations plus strictes en matière d’exportation de technologies pouvant être utilisées contre les  droits de l’Homme…

En septembre, la Commission européenne devrait proposer des mesures obligeant les entreprises à passer par de longues procédures d’approbation pour exporter les technologies biométriques, de géolocalisation, ou de surveillance…

[Cette] proposition…s’appuie sur une loi européenne sur les biens à double usage, c’est-à-dire pouvant être utilisés aussi bien dans le quotidien qu’en tant qu’armes.

Les entreprises du secteur s’inquiètent de ce changement, qui pourrait compliquer l’exportation de produits de consommation courante comme les smartphones, puisque ceux-ci disposent d’un système de géolocalisation…

« Le plus important serait de mettre en place de mesures de transparence, de sorte que les États membres doivent rendre leurs données publiques, concernant leur système de licence », a exprimé Edin Omanovic…[de] l’ONG britannique Privacy International…[Fait référence à Hacking Team]

Tout lire

Entreprises concernées: Hacking Team