Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/lindustrie-du-chocolat#c166288

La déforestation amère du chocolat - comment les forêts classées deviennent du "cacao classé"

Auteur: Etelle Higonnet, Marisa Bellantonio and Glenn Hurowitz, Mighty Earth (Etats-Unis), Publié le: 12 September 2017

À des milliers de kilomètres des foyers européens et américains où il est goulûment dévoré s’étend le vaste paysage désolé de la Côte d’Ivoire, le plus important producteur de cacao au monde...afin de satisfaire la demande de géants de la chocolaterie comme Nestlé, Cadbury et Mars, de nombreux parcs nationaux du pays et d’aires protégées ont été défrichés pour laisser place à des exploitations de cacao, la matière première du chocolat...Mighty Earth a mené une enquête approfondie et internationale au cœur du secteur du cacao. Pour confectionner leurs tablettes et barres chocolatées, les chocolatiers s’approvisionnent en cacao auprès de grosses entreprises de l’agroalimentaire comme Olam, Cargill et Barry Callebaut...Cette enquête a pu démontrer que de toute évidence, en plus d’être à l’origine de vastes défrichages à travers le pays, ces firmes achètent depuis des années du cacao cultivé sur des zones défrichées illégalement situées dans des parcs nationaux et des forêts protégées. Il est maintenant avéré que le marché créé par le secteur du chocolat est le premier facteur de déforestation en Côte d’Ivoire et au Ghana, les deux plus importants producteurs de cacao...Un grand nombre de parcs nationaux et d’aires protégées de Côte d’Ivoire ont été entièrement ou presque entièrement défrichés et remplacés par des exploitations de cacao...au Ghana...la situation est identique...les grandes marques de chocolat ont commencé à reconnaître publiquement leur responsabilité et se sont engagées à lutter contre le phénomène de déforestation. Début 2017, 34 grandes entreprises du secteur ont rejoint l’initiative du prince Charles et s’apprêtent à annoncer en novembre prochain un plan pour mettre fin à cette déforestation...Enfin, ce rapport conclut que le secteur du chocolat doit immédiatement cesser ses pratiques illégales et destructrices, doit remédier aux dégâts causés et prendre des mesures concrètes afin de garantir qu’il ne reproduira pas ailleurs ses erreurs passées...trois des plus grands négociants de cacao — Olam, Cargill et Barry Callebaut — achètent du cacao cultivé illégalement sur des aires protégées. Ces négociants vendent ensuite ce cacao aux poids lourds du chocolat. Mars, Hershey, Mondelēz et Ferrero en font partie...En Côte d’Ivoire, les cultivateurs de cacao gagnent quotidiennement 0,5 $ environ, et près de 0,84 $ au Ghana...le secteur du chocolat est connu pour ses violations régulières des droits du travail et des pratiques comme l’esclavagev ou le travail des enfants D’après le Département du travail des États-Unis en 2015, le nombre d’enfants travaillant illégalement dans les plantations de cacao au Ghana et en Côte d’Ivoire s’est accru de 21 % en cinq ans. Près de 2,1 millions d’enfants sont toujours impliqués dans la récolte dangereuse et pénible du cacao en Afrique de l’Ouest. Plutôt que d’éliminer ce problème, le secteur s’est contenté de s’engager à réduire le travail des enfants en Côte d’Ivoire et au Ghana de 70 % d’ici 2020...

.

Tout lire