Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

La Fifa doit prendre en compte le respect des droits de l’homme par les pays-hôtes pour l'attribution du Mondial 2026, selon le rapport de John Ruggie

Auteur: AFP, Publié le: 17 April 2016

« Mondiaux: la Fifa doit "faire pression" sur les pays qui ne respectent pas les droits de l'Homme (expert) », 14 avril 2016

La Fifa doit "faire pression" sur les pays-hôtes de ses compétitions afin qu'ils respectent les droits de l'Homme, et elle doit prendre en compte ce critère pour l'attribution du Mondial-2026, estime [John Ruggie] un expert qu'elle a mandaté sur la question...

...[La Fifa] est attaquée par des organisations de défense des droits de l'Homme pour avoir attribué au Qatar l'organisation du Mondial-2022, car ce riche Etat du Golfe est critiqué pour des abus dont ont été victimes des migrants participant à la construction des stades.

Selon M. Ruggie, les priorités à court terme sont de prendre en considération "les risques liés aux droits de l'Homme" dans les tournois déjà programmés et d'utiliser "tous les moyens pour faire pression" sur les pays-hôtes afin qu'ils respectent les engagements de la Fifa en matière de droits de l'Homme...

La Fifa "s'engage totalement à respecter les droits de l'Homme", a réagi le président de la Fifa, Gianni Infantino dans un communiqué, soulignant qu'il s'agit "d'un processus en cours" et que "des défis demeurent"...

Tout lire

Entreprises concernées: FIFA