La mode éphémère est à l’origine d’une crise environnementale et sociale dans les pays en développement, selon un rapport

Auteur: Isabelle Crossley, Fashion Network, Publié le: 17 January 2019

« Une étude d’Environmental Health met en lumière les effets négatifs de la fast fashion », 15 janvier 2019

Les pays où sont confectionnés les vêtements des chaînes de fast fashion sont en proie à des conséquences environnementales à la fois négatives et disproportionnées. C’est notamment le cas de l’Inde et du Bangladesh, selon un rapport récent publié par le journal Environmental Health…

Le rapport cite notamment le Bangladesh et la Chine, les deux principaux producteurs de fast fashion, ainsi que l’Inde….Plus de 80 milliards de nouveaux vêtements sont achetés par an dans le monde et les États-Unis arrivent en tête des amateurs de fast fashion…

[Le] rapport démontre que toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement de la fast fashion sont problématiques. 

Il mentionne aussi les millions de tonnes de textile jetées chaque année dans des décharges sauvages, notamment dans les pays pauvres et en développement…C’est un problème particulièrement aigu en Inde, où les dommages environnementaux causés par les fabriques textiles touchent tout le pays.

Pour aller de l’avant, le rapport propose plusieurs solutions : l’utilisation de textiles durables, la promotion de la responsabilité sociale des entreprises et le changement des habitudes de consommation, par exemple.

Tout lire