Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

La surveillance de Google et Facebook est incompatible avec le droit à la vie privée, selon un rapport d'Amnesty International

credit-geralt-pixabay.

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
21 November 2019

Pour Amnesty, le modèle économique de Facebook et Google est une "menace" pour les "droits humains"

Auteur: France Info et AFP

Amnesty International a vivement critiqué, mercredi 20 novembre, le modèle économique "fondé sur la surveillance" des géants du numérique Facebook et Google.Dans un rapport, l'ONG affirme qu'en rendant leurs services en ligne (gratuits) indispensables à des milliards de personnes, puis en utilisant leurs données personnelles pour des publicités ciblées, ces entreprises menacent les libertés d'opinion et d'expression...

"L'extraction et l'analyse des données personnelles, dans des proportions aussi gigantesques, sont incompatibles avec les différentes facettes du droit à la vie privée, notamment la liberté de ne pas subir d'intrusion dans nos vies privées, le droit de contrôler les informations nous concernant et le droit à un espace nous permettant d'exprimer librement nos identités", insiste Amnesty...

Facebook s'est défendu contre ce qu'il a qualifié d'inexactitudes dans ce rapport d'Amnesty. "Le modèle économique de Facebook n'est pas, comme le suggère votre synthèse, axé sur la collecte de données des personnes", a déclaré le groupe. "Comme vous le relevez de manière correcte, nous ne vendons pas des données, nous vendons des publicités." Google n'a pas répondu à des sollicitations de l'AFP sur le sujet.

Tout lire

Article
20 November 2019

La surveillance intrusive exercée par Facebook et Google : un danger sans précédent pour les droits humains

Auteur: Amnesty International France

La surveillance omniprésente exercée par Facebook et Google sur des milliards de personnes représente une menace systémique pour les droits humains, avertit Amnesty International dans un nouveau rapport qui prône une mutation radicale du modèle économique choisi par ces géants de la technologie.

Intitulé Surveillance Giants, ce rapport explique que le modèle économique fondé sur la surveillance mis en place par Facebook et Google est par nature incompatible avec le droit à la vie privée et représente une menace structurelle pour toute une série d’autres droits, notamment les droits à la liberté d’opinion, d’expression et de pensée, ainsi que les droits à l’égalité et à la non-discrimination...

Les plateformes Google et Facebook s’appuient sur des systèmes d’algorithmes qui traitent d’énormes volumes de données pour dresser les profils très détaillés des utilisateurs et façonner leur navigation en ligne. Les annonceurs paient alors Facebook et Google pour pouvoir cibler les utilisateurs à coups de publicités ou de messages précis...

[Les gouvernements] doivent promulguer des lois pour empêcher des entreprises comme Google et Facebook de conditionner l’accès à leurs services au fait d’« accepter » la collecte, le traitement ou le partage des données personnelles aux fins de marketing et de publicité. Ces entreprises sont tenues de respecter les droits humains, quels que soient le lieu où elles sont implantées et la manière dont elles mènent leurs activités.

Facebook et Google ont contesté nos conclusions. Leurs réponses figurent dans ce rapport.

Tout lire