La vérité sur les mensonges des ONG en RD Congo – Ou comment sous couvert de morale, on voudrait priver le pays de sa souveraineté sur les matières premières

Auteur: Gecamines (Rép. dém. du Congo), Publié le: 28 November 2018

 A la faveur d’un nouveau rapport publié par Enough Project...Gecamines a une nouvelle fois été mise en cause pour avoir prétendument détourné des centaines de millions de dollars générés par ses partenariats à d’autres fins que son objet social...Sous couvert d’une démonstration qui ne semble souffrir d’aucune contestation, la corruption du pouvoir serait donc nécessairement la cause de tous les maux de la RDC. Il faudrait donc en tarir la principale source en le privant de son contrôle sur le secteur minier et ses Entreprises du Portefeuille...Il part du postulat simpliste que l'argent des mines de la RDC suffirait à permettre au pays de sortir du sous-développement...Il part du principe que Gecamines bénéficierait d’importants revenus qui auraient disparu et n’auraient bénéficié en rien aux différentes parties prenantes...C’est totalement faux, et c’est ce que ce rapport va démontrer...Dans la première partie de ce rapport, Gecamines a souhaité répondre aux accusations les plus souvent relayées par les ONG et qui constituent leur principale argumentation pour lui dénier tout droit à continuer à exercer son action. Ces accusations prétendent  notamment que de centaines de millions seraient manquants dans ses comptes et que cet argent n’aurait pas été utilisé pour le bien de l’entreprise ou de l’État. Dans une seconde partie, nous montrerons pourquoi ces ONG sont si empressées de calomnier Gécamines et le régime minier congolais. Focalisées sur leur croisade, leur seul objectif est de masquer le déséquilibre entre ce qui serait reproché à Gecamines, et ce que légalement ou pas, les opérateurs étrangers prennent dans le silence le plus absolu...La troisième partie du rapport sera donc consacrée à quelques exemples caractéristiques de la méthode utilisée qui devrait finir de convaincre le lecteur du caractère volontairement outrancier des attaques dont Gecamines est l’objet...ce rapport n’a pas été basé sur la lecture des centaines de contrats...mais seulement sur les États financiers de Gecamines et les rapports de l’ITIE, qui eux sont des documents officiels

 

 

 

Tout lire