Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/les-multinationales-ne-font-pas-le-nécessaire-face-aux-allégations-de-travail-des-enfants-dans-les-chaînes-d’approvisionnement-en-cobalt-pour-les-batteries-selon-un-noueau-rapport#c165269

La voiture électrique Zoe de Renault violerait-elle… les droits de l’homme?

Auteur: Alain-Gabriel Verdevoye, Challenges (France) , Publié le: 15 November 2017

Amnesty International dénonce les conditions de travail dans les mines de cobalt (métal essentiel aux batteries pour les voitures électriques) en République démocratique du Congo. L'ONG, qui évalue dans un rapport les progrès réalisés par les entreprises dans leurs prise en compte des filières d'approvisionnement, souligne les piètres performances de Renault...La voiture électrique viole les droits de l'homme! C'est ce que révèle un rapport d'Amnesty International publié ce mercredi...Certaines entreprises, à la pointe du secteur électronique et du véhicule électrique, " ne font pas assez pour vérifier leurs chaînes d'approvisionnement de cobalt ", écrit ainsi l'organisation...Plus de la moitié du cobalt - un composant essentiel des batteries lithium-ion - extrait dans le monde provient de la République démocratique du Congo (RDC)...Or, " nos premières enquêtes ont montré que le cobalt extrait des mines par des enfants et des adultes dans des conditions épouvantables en RDC est utilisé dans les chaînes d'approvisionnement de certaines des entreprises les plus connues au niveau mondial ", souligne le rapport...Amnesty International note les " piètres performances " de Renault. Les pires même parmi les constructeurs automobiles étudiés. Tandis que BMW ou Tesla sont jugés comme les meilleurs...Globalement, " les constructeurs de véhicules électriques sont à la traîne par rapport à d'autres secteurs en ce qui concerne les pratiques liées à leurs batteries...Alors que " la demande de batteries rechargeables ne cesse de croître, les entreprises du secteur ont la responsabilité de prouver qu'elles ne tirent pas profit des conditions de travail et de vie misérables des mineurs en RDC ", indique Amnesty. L'ONG a exigé que Renault " assume son devoir de vigilance en République démocratique du Congo", dans une lettre ouverte au PDG Carlos Ghosn...[Fait référence à Nissan].

Tout lire