Ce contenu fait partie de plusieurs histoires. Nous vous recommandons de lire ce contenu dans le contexte des histoires suivantes :

Lafarge aurait versé près de 13 millions d'euros à des groupes armés en Syrie

Auteur: Le Figaro (France), Publié le: 13 December 2017

... Lafarge aurait donc versé près de 13 millions d'euros (environ 15,2 millions de dollars) à des groupes armés en Syrie entre 2011 et 2015 pour continuer à faire tourner sa cimenterie de Jalabiya, malgré la guerre. Ce chiffre est celui retenu par les trois juges d'instructions chargés de l'enquête en cours pour financement du terrorisme...

...Selon l'ONG [Sherpa, partie civile dans cette affaire], il ressort des investigations que la majeure partie de cet argent a été reversé directement ou indirectement aux djihadistes de Daech par la filiale syrienne de Lafarge, LSC...

...Sherpa, qui demande la mise en examen de la personne morale Lafarge SA, accuse la société de ne pas coopérer avec la justice en dissimulant des informations indispensables à la poursuite de l'enquête...Les juges d'instruction, qui pilotent cette enquête depuis juin, semblent dresser un constat similaire...Lafarge...a rejeté ces accusations.

... Sherpa assure que deux mis en examen ont fait état de «propositions d'accord du groupe pour soit acheter leur silence, soit devancer les interrogations qui pourraient leur être soumises». Sur cette base, l'ONG demande au parquet de diligenter une enquête «pour entrave à l'exercice de la justice». Encore une fois, Lafarge a réfuté ces accusations...

...L'ONG... se tourne également vers les autorités françaises qui, dans cette affaire, ont selon elle fait preuve de «frilosité», de «complaisance» voire de «complicité».

Tout lire

Entreprises concernées: Lafarge (part of LafargeHolcim) LafargeHolcim