Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

L'Afrique dispose d'énormes ressources en energies renouvelables mais elles sont sous-exploitées, selon les experts

Auteur: La Tribune Afrique, Publié le: 30 July 2018

"Les chiffres des énergies renouvelables sur le continent africain", 27 juillet 2018

Paradoxalement, alors que 645 millions d'Africains vivent sans électricité (soit environ 50 % de la population totale du continent), les ressources en énergies renouvelables demeurent inégalement exploitées. Quels sont les chiffres des énergies propres sur le continent ? Constat, potentiel, bonnes pratiques et perspectives : faisons le point sur l'usage des énergies renouvelables en Afrique, qu'elles soient hydraulique, solaire ou éolienne. Des énergies renouvelables encore sous-exploitées. Malgré d'importantes ressources en énergies renouvelables, plusieurs pays tels que l'Afrique du Sud ont majoritairement recours au charbon. Et même si dans certains autres, tels que le Kenya, le mix énergétique est beaucoup plus varié (38 % d'hydroélectricité, 31 % de géothermie et 29 % de solaire thermique), à l'échelle du continent, l'exploitation des énergies renouvelables reste largement minoritaire.Ainsi, les réserves d'énergie hydraulique, 1 100 TWh, ne sont exploitées qu'à 8 %, tandis que le potentiel en énergie géothermique de la vallée du Rift, estimé à 9 GW, n'est exploité qu'à 6 %...Autre bonne nouvelle, avec plus de 150 entreprises proposant des solutions de solaire off-grid*, les énergies renouvelables pourraient quadrupler d'ici à 2030 et atteindre 22 % du mix énergétique africain...Parmi les initiatives les plus enthousiasmantes, le projet hydraulique de « Grand Inga » en République démocratique du Congo pourrait produire jusqu'à 40 000 MW et fournir plusieurs pays en énergie. Au Sénégal, après une première centrale solaire d'une capacité de 20 MW, la seconde structure construite à Santhiou-Mekhe, dans la région de Thiès, apporte une capacité supplémentaire de 30 MW au réseau électrique de la Société nationale d'électricité du Sénégal (Senelec), l'opérateur public. En parallèle, au Burkina Faso, la compagnie publique Sonabel, a récemment inauguré une centrale solaire de 33 MW à Zagtouli, près de Ouagadougou...Certains pays misent de manière remarquable sur les énergies solaires ou hydrauliques. C'est le cas de l'Éthiopie, dont la production d'électricité repose à 93,90 % sur les énergies renouvelables, suivie par la Zambie (88,86 %), le Mozambique (87,63 %) ou encore la Tanzanie (85,62 %)...d'après la Banque mondiale, malgré les ressources importantes dont dispose le continent, de nombreux obstacles demeurent au développement des énergies renouvelables. Parmi eux, on trouve notamment les coûts de transaction élevés, ainsi que la fragmentation du marché.

Tout lire