L'Allemagne annonce qu'elle ne fera pas d'embargo aux ventes d'armes en direction des pays participant à la guerre au Yémen

Auteur: Stéphane Aubouard, L'Humanité, Publié le: 12 October 2018

« Industrie militaire. Au Yémen, les armes européennes sur le front avec Riyad » 12 octobre 2018

«Nous n’approuverons pas les exportations d’armes vers les pays directement impliqués dans la guerre au Yémen. » Ces quelques mots tirés de l’accord conclu en mars dernier entre l’Union chrétienne-démocrate (CDU) d’Angela Merkel et le Parti social-démocrate (SPD) sont désormais caduques. Mercredi, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel a révélé que Berlin continuera à exporter son matériel de guerre vers l’Arabie saoudite, précisant qu’« il n’y aura pas d’embargo sur ces ventes en direction des pays qui participent à la guerre au Yémen ». Cette spectaculaire reculade n’est pas une surprise : il y a deux semaines, le Conseil fédéral de sécurité allemand (BSR) avait déjà autorisé la livraison immédiate d’armements vers Riyad et d’autres États du Golfe – notamment des radars, 48 ogives et 91 missiles guidés pour des systèmes antiaériens installés sur des navires. Une lettre du ministre de l’Économie, Peter Altmaier (CDU), à la commission parlementaire des Affaires économiques a confirmé ces livraisons. Au sein du Bundestag, le lobbying des grands groupes allemands de l’armement a donc eu raison des défenseurs des droits de l’homme, de peu de poids face à la manne promise par les pétromonarchies.

Tout lire