abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb

Le contenu est également disponible dans les langues suivantes: English, Русский

Article

5 Avr 2022

Auteur:
Reuters,
Auteur:
// Victoria Beurnez, BFM TV avec AFP (France)

Airbnb quitte la Russie et va proposer des logements d'urgence aux Ukrainiens

La liste des entreprises sur le départ en Russie s'allonge. Le groupe de micro-processeurs Intel et la plateforme de locations touristiques Airbnb, ont annoncé jeudi 3 mars au soir avoir suspendu leurs activités en Russie et au Belarus, dans le sillage de plusieurs géants de l'économie américaine, d'ExxonMobil à Apple en passant par Boeing et Ford, ayant pris leurs distances avec la Russie après l'invasion de l'Ukraine...

Par l'intermédiaire de son directeur général, la plateforme de locations touristiques a annoncé lundi qu'elle allait proposer un hébergement gratuit de court terme à un maximum de 100.000 Ukrainiens fuyant l'invasion russe.

Ces séjours seront financés par l'entreprise, des donateurs d'un fonds d'Airbnb pour les réfugiés ainsi que des hôtes...

Chronologie