abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

28 Nov 2022

Auteur:
Pierre Petitcolin, RTL

Qatar : La FIFA autorise finalement les vêtements aux couleurs LGBTQ+ dans les stades

Les drapeaux et même les bobs arc-en-ciel sont un point de tension entre les supporters et le personnel de sécurité, ainsi que la police qatarie, depuis le début de la Coupe du monde 2022. Jusqu'ici, la consigne était de déposer ces symboles de soutien à la communauté LGBTQ+, durement réprimée au Qatar, à l'entrée du stade. 

Une consigne qui a régulièrement été défiée. On a vu des arcs-en-ciel un peu partout : sur les manches de la robe portée par l'ancienne première ministre danoise, Helle Thorning-Schmidt. Sur un brassard One Love - que la Fifa avait interdit aux joueurs de porter - au bras d'Alex Scott, journaliste pour la BBC, avant le match Iran - Angleterre. Encore un, plus discret, sur les chaussures du capitaine et gardien de l'équipe allemande Manuel Neuer...

Jeudi 24 novembre, la Fifa a finalement communiqué aux fédérations nationales de football que ces symboles ne seraient plus interdits dans l'enceinte des stades, selon les informations du journal anglais The Independant. Le journal ajoute que la Fifa assure que des consignes en ce sens ont été données aux forces de sécurité du Qatar.