abusesaffiliationarrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-upattack-typeburgerchevron-downchevron-leftchevron-rightchevron-upClock iconclosedeletedevelopment-povertydiscriminationdollardownloademailenvironmentexternal-linkfacebookfiltergenderglobegroupshealthC4067174-3DD9-4B9E-AD64-284FDAAE6338@1xinformation-outlineinformationinstagraminvestment-trade-globalisationissueslabourlanguagesShapeCombined Shapeline, chart, up, arrow, graphlocationmap-pinminusnewsorganisationotheroverviewpluspreviewArtboard 185profilerefreshIconnewssearchsecurityPathStock downStock steadyStock uptagticktooltiptwitteruniversalityweb
Article

26 Sep 2022

Auteur:
Richard Hiault, Les Echos (France)

Ue : Le renforcement des contraintes européennes incite les entreprises à mieux connaître leur chaîne d’approvisionnement

"La cartographie des chaînes de valeur prend de l'ampleur en Europe", 15 septembre 2022

Tsunami au Japon, inondations à New York, intempéries en Thaïlande, conflits en Afrique sans oublier les confinements liés au Covid-19 et, plus récemment, la guerre en Ukraine, les chaînes de valeurs des entreprises peuvent être totalement déstabilisées. De surcroît, les chaînes d'approvisionnement des grandes multinationales devront s'adapter à des législations plus contraignantes pour des motifs de responsabilités sociales et environnementales.

L'Union européenne a annoncé, mercredi, qu'elle allait bannir l'importation de produits issus du travail forcé . La veille, ce sont les députés européens qui ont adopté un texte interdisant de territoire européen tous les produits comme le café, le cacao ou encore le boeuf qui ne peuvent pas apporter la preuve qu'ils ne sont pas issus de terres déboisées ou dégradées . Plus largement, les Européens réfléchissent à mettre en place une législation sur le devoir de vigilance des multinationales pour qu'elles fassent cesser ou réduisent au minimum les violations des droits de l'homme et les dommages environnementaux tout au long de leurs chaînes de valeur…

Une étude du cabinet McKinsey auprès des entreprises européennes, parue au printemps, révélait que si « 92 % des entreprises ont pris des mesures pour accroître leur résilience, seules 2 % ont déclaré avoir une visibilité sur les premières étapes critiques de leur chaîne d'approvisionnement »…

Un constat que partage Leonardo Bonanni, PDG de Sourcemap . Cette société qu'il a fondée en 2011 aux Etats-Unis a mis au point un logiciel permettant de cartographier les chaînes d'approvisionnement. A ses yeux, « la cartographie est l'ADN du devoir de vigilance des entreprises »…

Si la cartographie a débuté dans l'industrie agroalimentaire, suivie peu après par les secteurs du luxe et de la mode, Leonardo Bonanni s'attend à ce que les entreprises de l'automobile, les fabricants de semi-conducteurs et ceux opérant dans le photovoltaïque s'engouffrent bientôt dans la brèche…