Le changement climatique pourrait fortement impacter les économies des pays africains; les industries extractives et l'agriculture seraient parmi les secteurs les plus touchés, selon plusieurs études

Auteur: Walid Kéfi, Agence Ecofin (Suisse), Publié le: 28 August 2018

"Changements climatiques : l’Afrique paiera au prix fort la dette des pays industrialisés", 24août 2018

Sécheresses prolongées, vagues de chaleur fréquentes, désertification rampante, tempêtes dévastatrices, perturbation des précipitations, montées des océans...Les phénomènes extrêmes liés au changement climatique pourraient amputer le PIB de l’Afrique de 2 à 4 % d’ici 2040 et de 10 à 25 % en 2100. Le continent, qui contribue pour moins de 4 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, paiera l’addition des pays industrialisés, au risque de voir ses rêves d’émergence anéantis...Si les émissions et concentrations gardaient leur trajectoire actuelle, le réchauffement pourrait atteindre 4 °C. Dans les deux cas, la planète se dirige donc vers un réchauffement de plus de 3°C par rapport à l'ère préindustrielle, avec son lot annoncé de phénomènes climatiques extrêmes comme...Les conséquences du dérèglement climatique...concernent de plus en plus [aussi] la sphère économique. Dès 2006, un rapport publié par le ministère des Finances britannique...a évalué le coût de l’inaction contre le changement climatique à entre 5 % et 20 % du PIB mondial par an d’ici à l’horizon 2050 !...l'organisation humanitaire DARA a estimé que le réchauffement climatique pourrait faire baisser de 3,2% du PIB mondial d’ici 2030 si rien n'est fait pour décarboniser l'économie à l’échelle planétaire...les effets du réchauffement seront géographiquement inégaux...l'Afrique est l’une des régions du monde qui seront les plus durement touchées par les conséquences économiques du changement climatique fait déjà consensus. Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le dérèglement du climat pourrait induire une baisse du PIB ce continent de l’ordre de 2 à 4 % d’ici 2040 et entre 10 à 25 % d’ici 2100...L’agriculture et les industries extractives [seraient] en tête des secteurs vulnérable...[Elles]...représentent 60% de ce recul... La baisse des exportations découlant de l’augmentation des températures se situera cependant à 0,1% en Europe, 1% en Amérique du Nord et de 1,6% en Asie de l’Est...Le PNUE a révélé...que l'augmentation des sécheresses peut réduire sensiblement le rendement des cultures en Afrique. « Un réchauffement d’environ 2 °C entraînerait une réduction de 10% du rendement agricole total en Afrique subsaharienne d’ici 2050; un réchauffement supérieur (plus probable) pourrait porter ce chiffre à 15 ou 20%», souligne...[le PNUE]...

 

Tout lire