Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

Le géant pétrolier français Total reprend pied au Soudan

Auteur: AFP, Publié le: 2 July 2008

Total...est la seule major occidentale à s'impliquer dans ce pays frappé de sanctions internationales, prenant ainsi le risque de problèmes avec les puissants fonds de pension américains... Il y a un an, une commission nationale pétrolière [au Soudan]...a confirmé Total dans ses droits...assorti d'obligations de développement durable...la guerre civile au Darfour, à l'ouest, depuis 2003, complique la donne pour Total...Exxon ou Shell, ont déserté en 1990 le Soudan où la compagnie chinoise publique CNPC s'est taillé la part du lion, suivie par la malaisienne Petronas ou l'indienne ONGC...Total…a ouvert un dialogue avec des ONG internationales, en particulier l'active Sudan Desinvest Task Force (SDTF). "Notre présence doit clairement bénéficier aux populations du Sud Soudan qui sortent d'une longue guerre en contribuant à la pacification, au développement, aux droits de l'homme et à la démocratie", a affirmé M. Lassalle [Directeur des relations extérieures exploration-production de Total]. [mentionne également Marathon, Nilepet, Sudapet]

Tout lire

Entreprises concernées: China National Petroleum Corporation (CNPC) ExxonMobil Marathon Oil Nilepet ONGC (Oil & Natural Gas Corporation) Petronas Shell Sudapet Total