Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Le PDG de Google plaide pour l'autorégulation des entreprises pour que l'intelligence artificielle ne viole pas les droits de l'homme

Auteur: AFP, Publié le: 3 January 2019

« Les géants de l'intelligence artificielle sauront s'autoréguler, dit Google », 12 décembre 2018

Sundar Pichai, le patron de Google, l'une des entreprises les plus à la pointe de l'intelligence artificielle (IA), estime qu'il est légitime de s'inquiéter de son application, mais juge que les entreprises sont capables de s'autoréguler...

L'argument n'est pas propre à la haute technologie et a été avancé de longue date par le secteur privé pour éviter toute ingérence de la puissance publique, arguant qu'il y avait un risque d'étouffer dans l'oeuf l'innovation.

Les critiques de cette approche estiment au contraire que le conflit d'intérêts inhérent à cette approche est dangereux...

Le débat fait rage aujourd'hui entre ceux qui y voient une menace existentielle et ceux qui au contraire estiment que l'IA est une chance...

En juin, Google a publié une série de principes guidant sa recherche et son usage de l'IA, avec comme principe fondateur que l'IA doit profiter à la société...

Google s'était notamment engagé à ne pas aider à développer des armes ou des outils permettant de violer les droits de la personne.

[Fait aussi référence à Amazon, Apple, IBM, Facebook, Microsoft]

Tout lire

Entreprises concernées: Alphabet Amazon.com Apple Facebook Google (part of Alphabet) IBM