Le Processus de Kimberley est "sur la voie de l'échec" selon le Partneriat Afrique-Canada

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
14 October 2009

[PDF] Le Système Mondial de Certification des Diamants Est Sur la Voie de l'Echec Selon une ONG Canadienne

Auteur: Partneriat Afrique-Canada

Le Système de certification du Processus de Kimberley (SCPK), qui réglemente le commerce mondial des diamants bruts, est le seul mécanisme qui puisse intervenir pour empêcher un retour des diamants de la guerre au sein de cette industrie. Or, ce mécanisme est sur la voie de l'échec, selon l'édition 2009 de la Revue annuelle Diamants et sécurité humaine de Partenariat Afrique Canada. L'échec du PK...est attribuable...à des gouvernements chargés de son administration, qui refusent de sévir contre la contrebande, les violations des droits de la personne et le blanchiment d'argent de plus en plus flagrants.

Tout lire

Article
+ English - Cacher

Auteur: Partnership Africa Canada

The Kimberley Process (KP)…is failing…Accountability is the primary issue…recommendations are ignored, and there is little or no follow-up…some reviews are completely bogus…cases of flagrant non compliance have been ignored…KP has become a talk shop, with civil society acting as watchdog…Industry leaders are largely supportive of positions taken by civil society, and several governments are as frustrated as NGOs…But industry does not lead, and few governments push hard for serious reform…The KP…requires an independent, proactive, effective and efficient core body…that can analyze problems and act quickly…applying meaningful sanctions where necessary. [Refers to African Minerals, Alrosa, BHP Billiton, Dan Gertler, De Beers, Endiama, Ghana Consolidated Diamonds, Koidu Holdings (part of Beny Steinmetz Group), Milestone Trading (Part of Target Resources), TransHex]

Tout lire

Article
1 October 2009

[PDF] Les diamants et la sécurité humaine - Revue annuelle 2009

Auteur: Partenariat Afrique-Canada

Aujourd’hui, les diamants de guerre ne représentent qu’une faible part du commerce mondial... Tous ces progrès seraient rapidement annulés si le SCPK [système de certification du Processus de Kimberley] devait échouer... Le SCPK est trop important pour échouer et il importe trop à tant pays, sociétés et personnes pour n’être qu’une imposture. Il n’est pas nécessaire de le repenser de fond en comble; il s’agit de faire respecter ses dispositions. Mais pour cela, il faut un noyau d’expertise indépendante, proactive, efficace et efficiente... Les participants doivent être tenus de rendre des comptes, et le PK doit agir rapidement pour régler les cas de non-conformité flagrante. [fait référence à Koidu Holdings (partie de Beny Steinmetz Group), African Minerals, Milestone Trading (partie de Target Resources), Corporacion Venezolana de Guyana]

Tout lire

Article
1 October 2009

[PDF] Numéro spécial: Processus de Kimberley, plénière 2009 - Le temps d'un renouveau - Sept années, sept problèmes

Auteur: Autres Facettes - bulletin sur les diamants de guerre publié par Partenariat Afrique-Canada

la septième assemblée plénière annuelle du Processus de Kimberley...aura lieu en Namibie, en novembre... Premier problème : La prise de décision par « consensus »... Deuxième problème : La surveillance... Troisième problème : Les sanctions en cas de non-conformité... Quatrième problème : La transparence... Cinquième problème : La désorganisation opérationelle et la mauvaise gestion... Sixième problème : Les droits de la personne... Septième problème : La conséquence de l'échec

Tout lire