Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Le processus historique se poursuit aux Nations unies : cette semaine, les États entament des négociations de fond sur un texte contraignant relatif aux obligations des sociétés transnationales et autres entreprises en matière de droits humains

Auteur: Campagne mondiale pour la souveraineté des peuples, démanteler le pouvoir des sociétés transnationales et mettre fin à l’impunité (Global campaign), Publié le: 16 October 2019

 

Des délégués de plus de 40 pays représentant tant des communautés affectées par les violations des droits humains perpétrées par des sociétés transnationales que des mouvements sociaux, des syndicats et d’autres organisations de la société civile sont présents à Genève cette semaine pour présenter leurs propositions...

Tchenna Maso de La Via Campesina/ Movimento dos Atingidos por Barragens (Mouvement des personnes affectées par les barrages au Brésil) a déclaré : « Nous sommes préoccupés par le contenu du projet révisé de texte présenté pour discussion cette semaine, car il ne reflète pas la plupart de nos préoccupations et propositions centrales. Le texte doit notamment mettre l’accent en premier lieu sur les sociétés transnationales, comme le prévoit la résolution 26/9 initiale, afin de faire face à l’impunité que nous constatons dans le monde. »...

Pablo Fajardo, représentant de l’Union des victimes des opérations pétrolières de Texaco (Unión de Afectados y Afectadas por las Operaciones Petroleras de Texaco – UDAPT)...a déclaré : « ...[U]n traité contraignant est nécessaire, afin de rendre la souveraineté aux populations et aux États. Mais il est également clair pour nous qu’un traité onusien qui ne serait pas accompagné d’une réelle action sociale ne serait pas efficace, comme le montrent les événements qui se sont déroulés en Équateur ces dix dernières années. »...

Tout lire