Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Les banques de développement peuvent être complices de violations des droits humains et du rétrécissement de l’espace de la société civile, selon Gretchen Gordon

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
+ English - Cacher

Auteur: Gretchen Gordon, Coordinator of the Coalition for Human Rights in Development, OpenDemocracy.net

By ignoring community concerns around development projects, multilateral institutions can become complicit in human rights violations and closing space...Earlier this month, the World Bank approved a comprehensive overhaul of its social and environmental framework. After four years of heated debate, the final framework includes a new provision in the vision statement asserting that “the World Bank’s activities support the realization of human rights…” and that the Bank “seeks to avoid adverse impacts and will continue to support its member countries as they strive to progressively achieve their human rights commitments.” But prevailing forces within the Bank rejected the call to go further to include a binding commitment to respect human rights, falling back on stale arguments that human rights are political and outside the Bank’s development mandate. This refusal of the Bank to finally institutionalize human rights is an abject failure for the people who risk their lives speaking out about development projects or defending their lands. In fact, the government clampdown on civil society in many countries explicitly targets those who may stand in the way of development initiatives...Governments around the world are increasingly passing laws restricting the activities of civil society groups and making it more difficult for voices that may be critical of development initiatives to be heard...In recent months, the independent accountability mechanisms of the World Bank, the International Finance Corporation (IFC), and Inter-American Development Bank have developed or are in the process of developing protocols or guidelines for ensuring the security of community members who lodge complaints.

 

Tout lire

Article
5 September 2016

Les banques de développement et l'étouffement de la contestation

Auteur: Gretchen Gordon, Coordinateur de la Coalition pour les droits humains dans le développement, OpenDemocracy.net

En ne tenant aucun compte des préoccupations des communautés concernant les projets de développement, les institutions multilatérales peuvent devenir complices de violations des droits humains et du rétrécissement de l’espace de la société civile...Plus tôt ce mois-ci, la Banque mondiale a approuvé une version complètement révisée de son cadre social et environnemental...la version finale du cadre contient, dans l’énoncé de vision, une nouvelle disposition affirmant que « les activités de la Banque mondiale favorisent la réalisation des droits humains… » et que la Banque « vise à éviter les impacts négatifs et continuera à appuyer ses pays membres dans leurs efforts visant à réaliser progressivement leurs engagements en matière de droits humains. » Cependant, des forces dominantes au sein de la Banque ont rejeté la proposition d’aller plus loin et inclure un engagement contraignant à respecter les droits humains [estimant]...que les droits humains sont politiques et ne relèvent pas du mandat de développement de la Banque...Ce refus de la Banque de finalement institutionnaliser les droits humains est un cuisant échec pour les personnes qui risquent leur vie à dénoncer des projets développement ou à défendre leurs terres. En fait, la répression de la société civile par les gouvernements de plusieurs pays cible explicitement ceux et celles qui pourraient faire obstacle aux initiatives de développement...Des gouvernements partout dans le monde adoptent de plus en plus des lois qui restreignent les activités des groupes de la société civile et font qu'il est plus difficile de faire entendre des voix qui pourraient critiquer les initiatives de développement...les mécanismes de responsabilisation indépendants de la Banque mondiale, de la Société financière internationale (SFI) et de la Banque interaméricaine de développement ont élaboré ou sont en voie d'élaborer des protocoles ou des directives visant à garantir la sécurité des membres des communautés qui portent plainte. 

Tout lire