Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/le-processus-de-kimberley-reconnaît-les-efforts-de-la-côte-divoire-visant-la-levée-de-lembargo-sur-ses-diamants#c77893

Les diamants de Centrafrique toujours suspendus du Processus de Kimberley

Auteur: AFP dans Jeune Afrique, Publié le: 22 November 2013

La Centrafrique reste suspendue du Processus de Kimberley [selon]... ses représentants à Bangui, présents à Johannesburg pour la réunion annuelle du régime international assurant que les diamants ne servent pas à financer des conflits..."La décision est prise depuis jeudi et va seulement être confirmée, la suspension est maintenue", a déclaré...[le] secrétaire permanent adjoint du Processus de Kimberley en poste à Bangui. "Ce qui est dit, c'est que sur la base des rapports de l'ONU, le contexte actuel ne permet pas pour l'instant d'envoyer une mission d'évaluation", a-t-il ajouté...La Centrafrique a été suspendu le 23 mai, dans la foulée du renversement en mars du président François Bozizé par les rebelles du Séléka et l'arrivée au pouvoir du président Michel Djotodia. L'industrie du diamant fait vivre près d'un quart de la population et M. Djotodia avait proposé un plan pour assurer la traçabilité des diamants exportés par son pays. "Le Processus de Kimberley demande de continuer à affiner le plan en attendant de pouvoir envoyer une mission", a ajouté M. Kazagui.

Tout lire