Les entreprises admettent que les changements climatiques vont avoir un effet négatif sur leurs affaires, mais certaines manquent de transparence sur leur propre impact, selon le dernier rapport de CDP

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
17 June 2019

Climat : 700 entreprises montrées du doigt pour leur manque de transparence

Auteur: Sophie Rolland, Les Echos (France)

Pour investir dans les entreprises les plus respectueuses de l'environnement, les grands fonds de pension, gestionnaires d'actifs, ou assureurs ont besoin de données fiables et comparables. Le sujet n'est pas nouveau. Depuis 2003, une organisation non gouvernementale à but non lucratif, le Carbon Disclosure Project (CDP) demande aux entreprises à travers le monde de lui fournir ces informations. Chaque année, un questionnaire leur est envoyé dans le but d'évaluer leur  impact climatique , leur gestion de l'eau et leur action sur les forêts...

Le problème ? Certaines renâclent toujours. « En général, les raisons invoquées sont de deux ordres. Soit les entreprises pensent que les investisseurs n'ont pas besoin de telles données. Soit, elles fabriquent leurs propres rapports et les données fournies ne sont pas comparables », indique Emily Kreps, responsable mondiale des initiatives des investisseurs au CDP...

...Au sein du CDP, un groupe de 88 investisseurs - dont Candriam, HSBC Global AM, Investec, Amundi et NN Group - a donc décidé de désigner les mauvais élèves. Ils sont nombreux...

En France, seules Christian Dior et Hermès International sont visées sur les trois volets. Parmi les 24 entreprises jugées insuffisamment transparentes sur l'aspect climatique figurent CGG, Dassault Systèmes, Leclerc, Elior, Esso, BPCE ou Rallye. Parmi les 11 qui, selon le CDP, ne fournissent pas assez d'informations sur la sécurité de l'eau, apparaissent Casino, Veolia Environnement, Renault, Engie et EDF. Et 8 sociétés françaises, dont Carrefour, Pernod Ricard, Thales et Suez sont citées dans le volet déforestation...

Tout lire

Article
14 June 2019

Climat: les compagnies commencent à faire leurs calculs

Auteur: Science Presse (Canada)

Se basant sur les données qui lui ont été fournies à titre volontaire par plus de 7 000 compagnies en 2018, CDP, une firme internationale de consultants (anciennement le Carbon Disclosure Project), a calculé dans son rapport 2018, publié le 4 juin, que 215 des 500 plus grosses compagnies de la planète pourraient, à elles seules, devoir assumer une facture de 1 000 milliards en deux décennies, uniquement à cause du climat : impacts des canicules sur les employés et les équipements, diminution de la production agricole, impacts d’éventuelles taxes sur le carbone, factures croissantes pour les assureurs… À l’inverse, du côté des impact économiques positifs se trouvent aussi les investissements accrus dans les énergies propres.

Plusieurs de ces compagnies estiment de plus qu’une bonne partie des risques vont se matérialiser dès les cinq prochaines années. Par exemple, le manufacturier japonais Hitachi prévoit des perturbations dans son réseau d’approvisionnement en Asie du Sud-Est à cause des précipitations accrues. La banque brésilienne Banco Santander prévoit des difficultés accrues chez les emprunteurs pour rembourser leurs prêts à cause des sécheresses dans le pays. Google prévoit que les canicules plus fréquentes augmenteront les coûts pour maintenir au frais ses centres de traitement de données...

C’est souvent sous la pression de leurs actionnaires que ces compagnies se livrent à cet exercice de transparence : certains y voient une manière détournée d’obliger leur compagnie à faire preuve d’une meilleure conscience environnementale, d’autres invoquent l’obligation légale, pour toute compagnie cotée en bourse, de faire part de toute information susceptible d’affecter sa valeur financière....

Tout lire