Ce contenu fait partie d’une histoire plus large, mais cette histoire n’est pas disponible dans votre langue. Nous vous recommandons quand même de lire ce contenu dans le contexte d’une des histoires suivantes :

Les pays du Nord peu engagés dans le processus vers un traité contraignant sur les droits de l’homme pour les multinationales

Auteur: Emilie Massemin, Reporterre (France), Publié le: 31 October 2016

« La lente marche vers un traité contre les crimes des multinationales », 28 octobre 2016

Réuni à Genève, un groupe intergouvernemental prépare un traité contraignant pour les multinationales. Une démarche nécessaire, tant les textes existants échouent à protéger les victimes de catastrophes comme celles de Bhopal ou du Rana Plaza. Mais les pays du Nord, où siègent 85 % des multinationales, bloquent le processus...

...Les Etats-Unis, l’Australie et le Canada refusent de participer aux travaux de groupe. La Russie est présente mais elle a annoncé qu’elle ne souhaitait pas de traité. Sensible aux pressions de la société civile, l’Union européenne est représentée à la session actuelle mais a choisi de ne pas s’exprimer...

...L’issue est incertaine : comme tout traité onusien, le texte devra être signé et ratifié à l’unanimité...

[Fait référence à Texaco (filiale de Chevron), Doe Run]

Tout lire

Entreprises concernées: Chevron Doe Run (part of Renco) Renco Texaco (part of Chevron)