Libye : Amesys, filiale de Bull, fournissait au gouvernement Kadhafi des équipements de surveillance du Web

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
2 September 2011

Contrat avec la Libye : Amesys se défend

Auteur: Le Monde Informatique [France]

Amesys, la filiale de Bull spécialisée sur les systèmes critiques, a bien signé un contrat avec la Libye en 2007, explique-t-elle. Récemment mise en cause...pour avoir fourni des équipements dans le cadre d'un projet mis en place par le régime libyen de Mouammar Kadhafi, la SSII [société de services en ingénierie informatique] Amesys, filiale du groupe français Bull, a publié un communiqué pour s'expliquer. Elle y indique avoir effectivement signé en 2007 avec les autorités libyennes un contrat pour la mise à disposition d'un matériel d'analyse « portant sur une fraction des connexions Internet existantes, soient quelques milliers ». En revanche, la SSII spécialisée sur les questions de sécurité et les systèmes critiques ajoute que ce contrat n'incluait ni les communications Internet via satellite, ni le filtrage de sites web et qu'il ne permettait pas non plus de surveiller les lignes téléphoniques. Ce faisant, elle cherche à se défendre d'avoir pu contribuer à aider le régime libyen dans ses tentatives d'espionnage.

Tout lire

Article
30 August 2011

Libye – Une filiale de Bull fournissait à Kadhafi des équipements de surveillance du Web

Auteur: blog "Big Browser", Le Monde [France]

Le Wall Street Journal est entré dans les locaux des services du renseignement libyen, chargés de surveiller les conversations des opposants, et y a fait une intéressante découverte. Le logo d'Amesys, entreprise française filiale de Bull, trône sur les manuels d'utilisation des ordinateurs abandonnés à la hâte et sur une affiche portant le délicat message : "Aidez à garder nos affaires classifiées secrètes. N'en parlez pas à l'extérieur du QG." Dans ces locaux, le WSJ a trouvé plusieurs fichiers contenant des conversations téléphoniques et des chat entre opposants, ce qui ne laisse aucune doute sur la nature des activités menées sur place. Amesys a notamment fourni un système baptisé "Eagle" qui permet d'intercepter des courriers électroniques transitant sur les messageries [de courriel]...et de surveiller les conversations sur les messageries instantanées... [fait aussi référence à Narus (filiale de Boeing), ZTE, VASTech]

Tout lire