Ce contenu fait partie de plusieurs histoires. Nous vous recommandons de lire ce contenu dans le contexte des histoires suivantes :

Libye de Kadhafi: un juge français va enquêter sur le rôle d'Amesys

Auteur: AFP, Publié le: 15 January 2013

Un juge d'instruction va pouvoir enquêter pour déterminer si la société Amesys…s'est rendue complice de torture en Libye en fournissant un matériel de surveillance de communications en 2007 au régime de l'ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.…[L]ors de la libération de Tripoli...des manuels rédigés en anglais portant le logo d'Amesys… et des retranscriptions de conversations privées sur internet [avaient été découverts]…[L]a FIDH et la LDH avaient déposé en octobre 2011 une plainte pour complicité de torture visant Amesys… [E]n septembre 2011 Amesys avait "très fermement" contesté [cette]accusation… [et] a indiqué mardi…qu'elle ne ferait pas de commentaires…Parallèlement, cinq victimes libyennes se sont constituées parties civiles…dans cette enquête …"Elles avaient été arrêtées et torturées par le régime en place et leur arrestation était directement liée à leur surveillance par le système livré par Amesys", a dit [l’avocat de la FIDH].

Tout lire

Entreprises concernées: AMESys (Advanced Middle East Systems, formerly Amesys (part of Bull)) Bull (part of Atos)