Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/guinée-rio-tinto-dit-prêt-à-coopérr-avec-les#c160374

L'Office des fraudes de Grande-Bretagne ouvre une enquête sur le groupe Rio Tinto

Auteur: Huffpost (Canada), Publié le: 25 July 2017

Le Serious Fraud Office (SFO), chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni, a annoncé lundi avoir ouvert une enquête à l'encontre du groupe minier anglo-australien Rio Tinto pour corruption présumée dans la conduite des ses affaires en Guinée. Le SFO a précisé que cette enquête concernait également les employés du groupe et "ses autres associés" sans préciser de qui il s'agissait. Le géant minier anglo-australien avait déjà annoncé en décembre 2016 faire l'objet d'une enquête de l'autorité des marchés financiers américains ouverte en 2013 à propos d'une dépréciation de 3 milliards de dollars subie sur des mines de charbon au Mozambique. Pour justifier cette perte massive, le groupe avait entre autres souligné une révision à la baisse des estimations sur la quantité de charbon à coke contenu dans ses mines mozambicaines de Tete (nord-ouest), mais les autorités mozambicaines avaient fait part de leurs doutes sur les raisons invoquées. Rio Tinto (qui a acheté Alcan au Canada) avait annoncé le 26 juin son choix de vendre ses mines de charbon australiennes au chinois Yancoal à hauteur de 2,69 milliards de dollars.

 

 

 

-Advertisement-
We Are Sorry,
Video no longer available
Ecode: 9999

 

 

Tout lire