Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/guinée-rio-tinto-dit-prêt-à-coopérr-avec-les#c160374

L'Office des fraudes de Grande-Bretagne ouvre une enquête sur le groupe Rio Tinto

Auteur: Huffpost (Canada), Publié le: 25 July 2017

Le Serious Fraud Office (SFO), chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni, a annoncé lundi avoir ouvert une enquête à l'encontre du groupe minier anglo-australien Rio Tinto pour corruption présumée dans la conduite des ses affaires en Guinée. Le SFO a précisé que cette enquête concernait également les employés du groupe et "ses autres associés" sans préciser de qui il s'agissait. Le géant minier anglo-australien avait déjà annoncé en décembre 2016 faire l'objet d'une enquête de l'autorité des marchés financiers américains ouverte en 2013 à propos d'une dépréciation de 3 milliards de dollars subie sur des mines de charbon au Mozambique. Pour justifier cette perte massive, le groupe avait entre autres souligné une révision à la baisse des estimations sur la quantité de charbon à coke contenu dans ses mines mozambicaines de Tete (nord-ouest), mais les autorités mozambicaines avaient fait part de leurs doutes sur les raisons invoquées. Rio Tinto (qui a acheté Alcan au Canada) avait annoncé le 26 juin son choix de vendre ses mines de charbon australiennes au chinois Yancoal à hauteur de 2,69 milliards de dollars.

 

 

 

-Advertisement-
We Are Sorry,
Video no longer available
Ecode: 9999

 

 

Tout lire