Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Mali: Renforcement des capacités des organisations de la société civile pour une meilleure surveillance des industries extractives

Auteur: Malijet.com (Mali), Publié le: 14 January 2020

"Industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne (PASIE): Les OSC outillées pour la surveillance du secteur minier", 14 janvier 2020

Organisée par le Projet d’amélioration de l’industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne (PASIE), en collaboration avec le Contrôle général des services publics (CGSP), la semaine de sensibilisation sur le secteur minier a débuté hier...

Cette semaine est organisée au profit des organisations de la société civile (OSC) qui sont parties prenantes à la surveillance du secteur minier au Mali. Selon le responsable du Bureau Mali du projet Pasie, Célestin Ankamtsene, le projet PASIE est une initiative régionale de 6 ans, financé par le gouvernement du Canada, qui a pour but d’améliorer la gouvernance, la transparence et la reddition des comptes dans le secteur extractif en Afrique Francophone Subsaharienne, afin de contribuer à une croissance économique durable au sein de 4 pays : le Burkina Faso, le Cameroun, le Madagascar et le Mali... 

Durant cinq jours, les participants connaîtront le rôle d’une Institution Supérieure de Contrôle des finances publiques (ISC), notamment le CGSP, en matière de promotion de la bonne gouvernance des finances publiques. Aussi, ils seront outillés dans la production d’informations de qualité susceptibles d’être utilisées par les ISC dans le cadre de leurs travaux d’audit. “La prise en compte des organisations de la société civile au niveau national, se justifie par la volonté du projet PASIE de renforcer les capacités de tous les acteurs de la chaîne de surveillance des industries extractives”, a indiqué Célestin Ankamtsene...

Tout lire