Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/la-suisse-débat-sur-la-réglementation-de-ses-entreprises-multinationales-en-matière-de-droits-humains-et-denvironnement#c185017

Multinationales : un compromis freiné par les mensonges des lobbys

Auteur: Christophe Barman, Le Temps (Suisse) , Publié le: 11 March 2019

Les fortes chances de victoire dans les urnes dont bénéficie l’initiative pour des multinationales responsables inquiètent certains milieux économiques. Quel étonnement alors de voir Economiesuisse et Swissholdings rester fermés à toute discussion sérieuse autour d’un contre-projet, malgré la disposition des initiant-e-s à éventuellement retirer l’initiative!

Sous couvert de décrire le contre-projet actuellement sur la table comme allant trop loin, les deux lobbys s’opposent en réalité à toute législation visant les multinationales basées en Suisse. Cela alors qu’un contre-projet indirect a été adopté en juin 2018 au Conseil national, à une large majorité. Il contient des concessions importantes vis-à-vis de l’initiative, de manière à restreindre le nombre de multinationales concernées et à limiter la responsabilité civile aux atteintes à la vie, à l’intégrité physique et à la propriété, mais les initiant-e-s se sont toujours montrés ouverts à une discussion constructive…

Une centaine d’entrepreneur-e-s a déjà créé un comité de soutien à l’initiative pour des multinationales responsables; d’autres acteurs économiques tels que le Groupement des entreprises multinationales (GEM) affichent une volonté affirmée d’agir à travers un contre-projet. Seuls certains lobbys n’ont pas compris qu’il y va de la crédibilité de notre place économique et du maintien d’un système basé sur une concurrence saine…

Tout lire