Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Opinion: Plan d’action national prometteur au Luxembourg

Auteur: Claude Weber, Ligue des Droits de l’Homme, dans Jeudi (Luxembourg), Publié le: 4 June 2019

« Entreprises et droits de l’Homme : un plan d’action national prometteur », 3 juin 2019

En 2011, le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU a adopté des « Principes directeurs des
Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme » que le gouvernement
luxembourgeois vient de transposer dans un « plan d’action national » élaboré sous l’égide du ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE), en association avec les différents acteurs sociaux et la société civile, dont la Ligue des Droits de l’Homme...

Le pari du plan d’action national, c’est de miser sur la bonne volonté (et la bonne foi) des acteurs économiques (des entreprises), ce qui ne va pas de soi pour tous ceux qui ont à subir l’indubitable violence de la réalité économique dans notre monde « capitaliste »...

Pour gagner les entreprises aux droits de l’Homme, il faudra que les mentalités changent de part et d’autre du spectre de l’économie...

Autant l’on doit saluer le plan national luxembourgeois, autant il faudrait avoir conscience que la prise en considération des principes universels des droits de l’Homme par les entreprises transnationales, internationales, mondiales, ne s’effectuera que s’il existe un plan correspondant au niveau de l’Union européenne.

En effet, s’il y a un danger que nous devons éviter, c’est de faire des droits de l’Homme un
argument de concurrence économique. Ce danger est réel, que ce soit dans l’industrie, où les différences d’appréciation des normes peuvent conduire à des distorsions affectant gravement les droits fondamentaux...

Tout lire