Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/sénégal-polémique-autour-de-la-gestion-du-pétrole-et-du-gaz#c178884

Ousmane Sonko répond à Macky Sall: « Oui, Monsieur le Président, il s'agit d'une question très sérieuse, mais votre gestion ne l'a pas été »

Auteur: Moctar Dieng, Sud Quotidien (Sénégal), Publié le: 2 November 2018

« À chaque sortie du Président Macky Sall, nous mesurons davantage à quel point le choix de 2012 a été une erreur, tant le discours et l’argumentaire de l’homme sont superficiels et manquent de sérieux ». Tels ont été les propos d’Ousmane Sonko de Pastef/Les Patriotes qui réagissait...à la sortie du Président Macky Sall sur la polémique autour de la gestion du pétrole et du gaz au Sénégal. Pour le député candidat à la présidentielle, la sortie de Macky Sall ne relève pas le niveau du débat autour des questions-là surtout « lorsqu’un citoyen produit un ouvrage de 255 pages pour révéler tous les manquements et magouilles dans la gestion de nos ressources pétrolières et gazières ». Et non plus « lorsqu’il situe et démontre la responsabilité du Président de la République qui a sciemment violé la Constitution et trahi son serment...». Qui plus est, a relevé Sonko, « lorsqu’il situe et démontre la responsabilité de ses ministres de l’Energie et des Finances ». Loin de s’en arrêter-là, Ousmane Sonko dira sans fioitures qu’ « Il faut beaucoup plus que des feintes présidentielles pour se dédouaner d’un débat inévitable »...le leader de Pastef/Les Patriotes affirmera: « Oui, Monsieur le Président, il s’agit d’une question très sérieuse, mais votre gestion ne l’a pas été. Vous avez délibérément compromis les intérêts du Sénégal et c’est inacceptable ». Au final, le député a tenu à faire savoir au...chef de l’Etat : « Si vous vous estimez diffamé, portez plainte ; si vous avez des arguments à faire valoir, acceptez un débat direct et contradictoire ; si vous n’osez rien de cela, faites profil bas comme tout transgresseur pris la main dans le sac ».

Tout lire