Dissimuler ce message

Bienvenue au Centre de Ressources sur les Entreprises et les Droits de l’Homme.

Nous nous faisons un devoir de travailler avec les militants de la société civile, les entreprises et les gouvernements afin d’aborder les inégalités de pouvoir, d’identifier les voies recours en cas d’abus, et d’assurer la protection des individus et de la planète.

Les entreprises et les communautés affectées nous remercient toutes deux des ressources et du soutien que nous leur apportons.

Ceci est uniquement possible grâce à votre soutien. S’il vous plaît, songez à faire un don dès aujourd’hui.

Merci,
Phil Bloomer, Directeur Exécutif

Faire un don maintenant Dissimuler ce message

Vous êtes redirigé vers l’histoire dans laquelle le contenu a été trouvé pour que vous puissiez le lire dans son contexte. Veuillez cliquer sur le lien suivant si vous n’êtes pas automatiquement redirigé dans quelques secondes.
fr/cameroun-une-ong-dénonce-les-potentiels-impacts-sociaux-environnementaux-de-la-concession-foncière-accordée-à-sg-sustainable-oils-cameroon-sgsoc-filiale-de-herakles-farms#c64773

Palme: une ONG met de l’huile sur le feu [Cameroun]

Auteur: Quotidien Mutations [Cameroun], Publié le: 5 March 2012

Le Centre pour l’environnement et le développement [CED] dénonce...[et] émet ainsi de vives critiques à l’encontre de la concession [de 73 000 hectares] accordée par l’État à l’entreprise SG Sustainable Oils Cameroon Plc (SGSOC), filiale à 100 % de la société américaine Herakles Farms [pour produire de l’huile de palme sur une période de 99 ans]...Rappelant que 25 000 riverains seraient affectés par ce projet, le CED souligne le risque de raréfaction des terres pour l’agriculture vivrière...l’appauvrissement des populations victimes des restrictions en ressources naturelles, notamment en eau, ira grandissant. Des déplacements économiques...semblent inévitables, car « l'étude d’impact environnemental et social (EIES) de la SGSOC ne contient pas de plan de compensation, et les programmes bénéficiant aux populations restent faibles »...le CDE rappelle que « le loyer de la terre est très faible par rapport aux autres projets de la même nature »...[que] l'entreprise bénéficiera [d'exonérations d'impôts et d'autres avantages]...[Il] fustige un partenariat qui « ne rapporte presque rien à l’État », « limite les pouvoirs du gouvernement » et « viole des engagements internationaux » pris par le Cameroun.

Tout lire

Entreprises concernées: Herakles Capital Herakles Farms (part of Herakles Capital)