Pandémie de COVID-19 (Coronavirus)

Corona, Coronavirus, Virus, Pandémie, Épidémie

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
31 March 2020

Covid-19 : Ses impacts probables, ses répercussions générales et notre réponse

Auteur: Helen Clark, ITIE

Nous sommes conscients que les pays du monde entier font face à une situation extrêmement ardue et imprévisible du fait de la propagation du virus. En même temps, l’agitation qui règne sur les marchés du pétrole et des autres matières premières aura de vastes répercussions pour les gouvernements qui dépendent des revenus du secteur extractif...Les entreprises seront affectées, de même que leurs employés et fournisseurs. Les communautés vulnérables qui dépendent des activités extractives seront parmi celles qui subiront les plus forts impacts...

Une des choses que nous a enseignée la situation sanitaire publique actuelle, c’est le besoin de transparence. En ces temps de profonde incertitude, le travail accompli par l’ITIE afin de promouvoir une plus grande transparence et une bonne gouvernance est plus important que jamais. Nous continuerons à soutenir les efforts de l’ITIE, qui aide les pays à instaurer une plus grande transparence et une meilleure gouvernance dans le secteur extractif...

Nous nous tenons prêts à travailler aux côtés des bailleurs de fonds, des sociétés civiles ainsi que des entreprises et des pays soutenant l’ITIE, afin d’envisager comment les structures multipartites de l’ITIE pourraient être employées au mieux pendant la crise actuelle et dans sa suite immédiate.

Entre-temps, nous appelons toutes les parties prenantes à mener leurs activités d’une façon qui protège la santé publique et tient compte de la gravité de la situation...

 

Tout lire

Article
30 March 2020

Tunisie : Les travailleurs informels mis à mal par le coronavirus

Auteur: Lilia Blaise, Le Monde (France)

"En Tunisie, l’économie informelle mise à mal par le coronavirus", 27 Mars 2020

Aucun marchand ambulant sous les arcades qui mènent à la Medina, les vendeurs de journaux et cigarettes, aussi, ont déserté. « Je n’ai pas vu un chat depuis cinq jours », soupire Fayçal, 52 ans, fleuriste depuis trois décennies. Son stand, installé non loin de la gare du TGM, le train desservant la banlieue nord, fermera probablement dans les jours à venir. « La pépinière chez qui je me fournis à Sousse va fermer, donc je ne suis pas sûre d’avoir des fleurs », précise-t-il.

Kasserine, au centre ouest du pays, l’un des gouvernorats les plus touchés par le chômage, Hamza Abidi, 26 ans, titulaire d’une maîtrise en éducation physique, a dû arrêter tous les chantiers qu’il avait en cours avec son père, maçon, mais sans statut juridique. « J’ai déjà passé trois ans au chômage faute de recrutement dans mon domaine. Donc je travaille avec mon père, mais là tous les particuliers ont préféré arrêter leurs travaux pour consacrer leur budget aux premières nécessités comme la nourriture

Tout lire

Article
30 March 2020

Coronavirus : la société minière TFM donne 400 000 USD pour la riposte

Auteur: Radio Okapi (RDC)

La Société minière Tenke Fungurume Mining (TFM) a débloqué une enveloppe de 400 000 USD pour la lutte contre le Coronavirus en RDC...la société TFM qualifie ce geste de "réponse à l’appel lancé par le gouvernement central et celui du Lualaba".

Tenke Fungurume Mining renseigne qu’elle a répondu activement à l'appel du gouvernement national et provincial et a honoré sa responsabilité sociétale, avec un don de 400 000 USD et le prêt d’une ambulance à la province de Lualaba pour lutter contre le Coronavirus.

Cette somme sera versée sur le compte du Fonds de solidarité Covid-19/ Lualaba, dont la gestion est collégiale entre les représentants des entreprises, la FEC et le gouvernement de la province du Luababa. 
En rapport avec la lutte contre cette pandémie, la TFM indique qu’elle a mis en place au sein de ses installations des mesures de prévention et de contrôle.

Tout lire

Article
30 March 2020

Maroc: Ouvriers en grève pour s'opposer à la gestion de la crise sanitaire par les directions de centres d'appel

Auteur: Revolution Permanente

De plus en plus de travailleurs d’un centre d’appel à Marrakech lancent des alertes sur leur situation, dans le contexte de l’urgence sanitaire, mettant en garde que leur espace professionnel ne garantit pas assez de conditions pour une prévention efficace. Ayant reçu nombre de ces témoignages via les réseaux sociaux, la section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) décrit en effet un espace fermé, où le personnel est en nombre, sans respect des distances recommandées pour limiter la propagation.

...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/91245/coronavirus-l-amdh-denonce-situation-travailleurs.html

"Centres d’appel au Maroc. "Les travailleurs sont plusieurs centaines, séparés de quelques centimètres"

.... Ce que certaines personnes ignorent, c’est que ces entreprises ne fournissent pas les conditions de santé préventive les plus simples pendant cette crise épidémique mondiale. Le nombre de travailleurs dépasse les centaines, les uns attachés les uns aux autres, séparés de quelques centimètres seulement, sans fenêtres de ventilation ni lumière du soleil, à l’exception des climatiseurs qui maintiennent le lieu de travail au frais afin que les ordinateurs ne soient pas détruits.. Qui est responsable de la sécurité de nous, travailleurs et travailleuses dans ces grandes entreprises ? Et est-ce que nous sommes en mesure d’affronter et d’exiger le respect de nos Droits ? Je risque d’être expulsées arbitrairement, cela est vrai : mais j’arrête quand même d’aller au travail en annonçant avec plusieurs collègues une grève. C’est, en effet, la seule mesure rationnelle contre l’intimidation et l’ignorance de la part des grandes entreprises de l’offshore.

Dans un communiqué parvenu mercredi à Yabiladi, l’ONG indique que c’est également le cas dans l’espace de restauration, en plus du fait que la plupart de ces travailleurs doivent emprunter des transports communs pour rejoindre leurs postes. Selon la même source, le personnel a déjà déposé une plainte auprès de son administration pour

...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/91245/coronavirus-l-amdh-denonce-situation-travailleurs.html

Dans un communiqué parvenu mercredi à Yabiladi, l’ONG indique que c’est également le cas dans l’espace de restauration, en plus du fait que la plupart de ces travailleurs doivent emprunter des transports communs pour rejoindre leurs postes. Selon la même source, le personnel a déjà déposé une plainte auprès de son administration pour

...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/91245/coronavirus-l-amdh-denonce-situation-travailleurs.html

Tout lire

Article
30 March 2020

Santé et sécurité liées au COVID-19 : Les producteurs ivoiriens de cacao reçoivent des mises à jour via l'outil d'agriculture numérique de Cargill

Auteur: Cargill, Fraternité Matin (Côte d'ivoire)

À compter du 1er avril, les producteurs de cacao de Côte d'Ivoire recevront des informations via l'outil agricole numérique de Cargill...qui contribuera à amplifier les mesures gouvernementales en matière de sécurité et d'assainissement afin de lutter de manière proactive contre la propagation du coronavirus (COVID-19). Les planteurs et leurs communautés sont au cœur de l'industrie, et cette technologie est un moyen de les aider à rester en sécurité dans une crise sans précédent...

Yves Koné, Directeur Général du Conseil Café-Cacao a indiqué: ''Nous travaillons avec nos partenaires de la chaîne d'approvisionnement pour mettre en place des mesures privilégiant la santé et la sécurité des producteurs de cacao et des membres de leur communauté. Nous nous félicitons de l'utilisation par Cargill de sa technologie de traçabilité pour fournir des moyens supplémentaires d’apporter aux planteurs des informations gouvernementales essentielles sur les meilleures pratiques d'hygiène pour contenir la propagation du COVID-19...''

FarmForce, l'application mobile innovante de Cargill, utilisée pour la cartographie GPS polygonale des plantations, le système de gestion des coopératives (SGC) et de traçabilité, sera déployée pour atteindre plus de 1 200 responsables de coopératives et amener les planteurs à sensibiliser la population locale au COVID-19, à sensibiliser aux pratiques d’hygiène et sanitaires et à véhiculer le message aux planteurs et aux communautés locales. Grâce à cette application, Cargill amplifiera les mesures gouvernementales et les conseils des institutions nationales de santé nécessaires pour freiner la propagation du virus.

Lionel Soulard, Directeur Général de Cargill, Afrique de l'Ouest, a indiqué: “Les coopératives agricoles et les planteurs sont des relais essentiels pour nous aider à atteindre les producteurs de cacao dans les zones rurales. Ils agissent comme des ambassadeurs pour informer les planteurs sur les meilleures pratiques pour assurer leur sécurité et celle des membres de leurs communautés pendant la pandémie de COVID-19.”

 

Tout lire

Article
27 March 2020

Etats-Unis: Le PDG d'Uber veut que l'Etat finance les mesures pour protéger son personnel contre les effets du Coronavirus

Auteur: Barthélemy Dont sur Quartz

« Le PDG d'Uber veut protéger ses chauffeurs, à condition de n'avoir rien à payer », 25 mars 2020

Certaines des professions les plus durement touchées par l'épidémie de coronavirus sont celles des indépendant·es qui travaillent pour le compte de start-ups comme Uber ou Deliveroo.

Pas parce que ces personnes ne peuvent plus travailler, mais parce que les VTC sont forcés de le faire, sans garantie de protection. Contrairement à ce que ces entreprises assurent souvent, beaucoup de chauffeurs et livreuses travaillent pour elles à plein temps et sont dépendant·es de ces revenus...

Conscient du problème, le PDG d'Uber Dara Khosrowshahi a estimé qu'il était nécessaire de prendre des mesures pour mieux protéger son personnel...

Malgré cette «responsabilité» reconnue, Uber ne compte pas débourser un centime pour soutenir ces indépendant·es. À la place, elle propose qu'une partie du fonds d'aide de 500 milliards de dollars prévu par Donald Trump pour soutenir l'économie leur soit reversé...

L'opposition a peur qu'il se transforme ainsi en chèque en blanc à des entreprises dont la mauvaise conduite a aggravé la crise, sans garantie que cet argent ne servira pas à répéter ces mêmes erreurs.

...Pas question pour autant de considérer le personnel d'Uber comme des salarié·es, afin de ne pas nuire à la flexibilité de ce type d'emplois. Ce filet serait donc aussi financé par l'État...

Le plan de sauvetage voté le 24 mars par la législation américaine incluant la «gig economy», soit l'économie des petits jobs, dans l'appui financier qu'elle prévoit pour les sans emploi lors de la crise

 

Tout lire

Article
27 March 2020

France : l'Autorité de Sûreté Nucléaire demande à EDF de définir les activités de maintenance nécessaires pour ses prestataires du nucléaire face au Covid-19

Auteur: Le Figaro avec Reuters

« Coronavirus : l'ASN a alerté EDF sur les prestataires du nucléaire », 26 mars 2020.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé...avoir alerté EDF sur la situation de salariés d'entreprises prestataires intervenant au sein des centrales françaises afin de leur assurer notamment une protection suffisante dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. EDF doit dans ce cadre «définir clairement quelles sont les activités de maintenance ou de logistique pour lesquelles une continuité est indispensable afin qu'il n'y ait pas d'ambiguïté pour ces entreprises et leurs salariés»...Le groupe doit aussi «veiller à ce que les conditions de santé et sécurité soient communiquées et mises correctement en place sur les sites pour tous les salariés».

L'ASN a par ailleurs adapté sa propre organisation au contexte du coronavirus en suspendant ses inspections avec déplacements sur site, sauf exceptions...EDF privilégie pour sa part l'exploitation de ses sites indispensable à la fourniture d'électricité et étudie actuellement les conditions de poursuite des activités de maintenance des réacteurs lors des arrêts pour rechargement. Le groupe a dû modifier mi-mars des procédures de contrôle de radioactivité au sein de ses centrales après l'exercice par quelques salariés - en très grande majorité des prestataires - de leur droit de retrait pour cause de crainte de contamination par le coronavirus.

Tout lire

Article
27 March 2020

France : Le gouvernement assouplit le droit du travail pendant la pandémie de COVID-19 ; les syndicats s'inquiètent

Auteur: Bertrand Bissuel, Le Monde

« Temps de travail, chômage partiel, congés payés… Le droit du travail bousculé par ordonnances » 25 mars 2020

Tout comme dans les premiers mois du quinquennat, le gouvernement réécrit le code du travail en recourant à des ordonnances. Mercredi 25 mars, vingt-cinq textes de ce type ayant été créés en conseil des ministres, dont trois concernent les relations entre salariés et employeurs, ainsi que le sort réservé aux chômeurs.

...en effet, prises en application de la loi d'urgence pour combattre le Covid-19, adoptée dimanche par le Parlement. Il s’agit de mesures d’exception, qui ont vocation, en principe, à ne s’appliquer que pendant la période de crise sanitaire...

L’une des trois ordonnances dévoilées mercredi offre la faculté à certaines catégories d’employeurs de s’affranchir des règles de droit commun en matière de temps de travail. A l’heure actuelle, un salarié ne doit pas accomplir plus de quarante-quatre heures par semaine en moyenne (sur douze semaines consécutives) ; désormais, ce plafond pourra être élevé à quarante-huit heures.

En outre, au cours d’une même semaine, il sera possible d’employer de la main-d’œuvre pendant soixante heures, au maximum. La législation actuelle prévoit déjà cette éventualité, moyennant une autorisation au cas par cas des services déconcentrés de l’Etat, précise-t-on dans l’entourage de Muriel Pénicaud, la ministre du travail. Mais la dérogation (relative aux maxima de quarante-six heures et de soixante heures) sera beaucoup plus large puisqu’elle sera susceptible de jouer dans les « secteurs particulièrement nécessaires à la sécurité de la nation ou à la continuité de la vie économique et sociale ». Sont notamment visés « les transports, la logistique, l’agroalimentaire, l’agriculture, l’énergie, les télécommunications », énumère un collaborateur de Mme Pénicaud.

 

Tout lire

Article
27 March 2020

RDC : Les entreprises minières rapatrient des travailleurs étrangers et placent leurs sites en isolement face au coronavirus

Auteur: La Tribune Afrique

« Covid-19 : vers la cessation des activités minières en RDC », 24 mars 2020.

En RDC, les compagnies minières, adoubées par l’Etat congolais, prennent des mesures pour limiter leurs opérations en cette période de crise sanitaire....le gouverneur de la province minière du haut Katanga en RDC a décrété le confinement de la population locale, alors que les autorités de ce pays de 80 millions d'habitants signalaient, hier 23 mars, 45 cas de contamination au coronavirus et 2 décès...La région abrite notamment des mines des compagnies Ivanhoe, MMG et Chemaf. Les sociétés minières ont déjà pris des dispositions face à propagation de l'épidémie du coronavirus.

Dans la province voisine de Lualaba, la mine Kamoto Copper Company (KCC) de Glencore, qui exploite du cuivre et du cobalt, a rapatrié hier lundi 26 travailleurs étrangers en réponse à l'épidémie, selon les déclarations d'un responsable syndical à Reuters. La mine de Tenke Fungurume Mining (TFM) de China Molybdenum a déclaré aux employés que le site serait mis en isolement à partir d'aujourd'hui, toujours selon Reuters...

Tout lire

Article
24 March 2020

Amazon augmente les salaires des employés pendant la pandémie de Coronavirus

Author: Christophe Auffray, La Revue du Digital

« Amazon augmente les employés de ses entrepôts face au Coronavirus » 17 mars 2020

L’épidémie de cornavirus fait exploser les commandes sur internet. Aux Etats-Unis, Amazon prévoit ainsi 100 000 embauches afin d’assurer les préparations de commandes et les livraisons. Des augmentations de salaires sont aussi prévues.

Une récente étude mettait en évidence la croissance des ventes en ligne dans certains secteurs, comme l’alimentaire, la pharmacie et même la lingerie. Avec son large catalogue de produits, Amazon, numéro 1 du e-commerce enregistre un bond de ses commandes.

Amazon a ainsi annoncé le recrutement de 100.000 employéssupplémentaires pour les seuls Etats-Unis afin de faire face à la hausse de la demande consécutive à l’épidémie de coronavirus. L’e-commerçant affiche d’ores et déjà des délais de livraison allongés de plusieurs jours.

Pour répondre à ce pic d’activité et face au Coronavirus, Amazon prévoit par ailleurs d’augmenter les salaires dans ses entrepôts. Cette hausse sera d’environ 2 € de l’heure dans de nombreux pays européens où la firme est implantée.

Read the full post here