Pandémie de COVID-19 (Coronavirus)

Corona, Coronavirus, Virus, Pandémie, Épidémie

Souscrire au flux RSS de cette rubrique

Tous les éléments de cette histoire

Article
7 May 2020

Etats-Unis : Amazon utilise des caméras thermiques fabriquées par une société chinoise accusée de violations des droits de l’homme

Auteur: Felix Gouty, Journal du Geek (France)

« Les caméras utilisées par Amazon pour contrôler la température de ses employés américains proviendraient d’une compagnie blacklistée par les États-Unis et dénoncée par l’ONU pour son implication dans une violation des droits de l’Homme », 30 avril 2020

La température corporelle des plus de 100 000 employés de rayon est contrôlée très régulièrement dans les entrepôts américains d’Amazon encore ouverts. Ce contrôle de température serait effectué par un réseau de caméras thermiques commandées auprès d’une société chinoise actuellement blacklistée aux États-Unis et dénoncée par l’Organisation des nations unies (ONU) : Zhejiang Dahua Technology Co., ou Dahua Technology. Les mêmes caméras thermiques et de reconnaissance faciale commercialisées par cette compagnie auraient été utilisées pour surveiller ce qui s’apparentent à des camps de concentration, notamment de populations de Ouïghours. Ce peuple turcophone en majorité attachée à la religion musulmane sunnite habite la région autonome du Xianjang, en Chine, où il y serait réprimé par le biais de “camps de rééducation et de formation professionnelle.”...

...Amazon affirme que les caméras installées dans ses entrepôts n’utilisent pas la reconnaissance faciale et se contentent de vérifier la température corporelle de ses employés. Gizmodo note néanmoins que les caméras de Dahua Technology restent capables d’identifier le genre, l’âge, les expressions faciales, la pilosité faciale, le port de lunettes ou de masque.

Tout lire

Article
7 May 2020

France : Les syndicats patronaux craignent de voir la responsabilité civile et pénale de l'employeur engagée après le déconfinement

Auteur: Novéthic et AFP (France) (copyright: www.novethic.fr)

« Les règles du déconfinement font peser les risques juridiques sur les entreprises », 4 mai 2020

Distances entre salariés, désinfection des locaux, fourniture de masques de protection... À une semaine du déconfinement, les règles de reprise d'activité se précisent pour les entreprises, impatientes de redémarrer mais inquiètes de l'"insécurité juridique" qui pèse sur les employeurs. Il s’inquiètent de risques de dérives...[Lire la suite : https://www.novethic.fr/actualite/social/conditions-de-travail/isr-rse/les-regles-du-deconfinement-font-peser-des-risques-juridiques-sur-les-entreprises-148516.html]

Tout lire

Article
6 May 2020

Adama Soro, directeur-pays d’Endeavour mining pour le Burkina : « A ce jour, la mine de Houndé ne compte aucun cas d’employé contaminé par le COVID-19 »

Auteur: Adaman Drabo, Sidwaya (Burkina Faso)

Les deux cas de coronavirus qu’a connus la ville de Houndé avaient été enregistrés à Houndé Gold Operation (HGO) ou la mine d’or de Houndé. Ce foyer de Houndé a d’ailleurs été éteint. Houndé Gold Operation est une filiale du groupe Endeavour mining. Le directeur-pays d’Endeavour mining pour le Burkina, Adama Soro, explique dans cet entretien réalisé le 30 avril 2020, les dispositions que la société avait prises pour gérer les cas de COVID-19 qui avaient été détectés dans la mine.

Tout lire

Article
6 May 2020

Brésil : Les peuples autochtones menacés par le covid-19, face à l'intensification de l'accaparement des terres

Auteur: Vasconcelo Quadros, Anna Beatriz Anjos, Agência Pública, dans Bastamag (France)

« Profitant de la crise sanitaire, la déforestation et le pillage de l’Amazonie et des terres autochtones s’intensifient », 1er mai 2020

Le gouvernement de Bolsonaro encourage les grands propriétaires terriens et les compagnies minières à piller les ressources des terres indigènes. Aujourd’hui, les populations autochtones du Brésil doivent en plus affronter l’épidémie. Elles comptent sur le travail de leurs élues et représentants communautaires sur le terrain...

...Sous la pression d’une vague d’invasions de leurs territoires, les communautés autochtones doivent faire face, quasiment seules, à l’arrivée de l’épidémie dans les villages...

...« Avec la crise sanitaire, l’exploitation illégale de mines et l’accaparement des terres se multiplient en Amazonie »...

...Selon l’APIB, avec la crise sanitaire et la réduction des contrôles de la police fédérale et de l’armée, l’exploitation illégale de mines et l’accaparement des terres se multiplient en Amazonie. Les dirigeants de la communauté Karipuna, dans l’État de Rondônia, ont alerté les entités autochtones de la présence d’envahisseurs qui défrichent des zones à dix kilomètres du village de Panorama pour en extraire le bois...

...Le rythme de progression de l’exploitation minière illégale est tout aussi inquiétant.

 

Tout lire

Article
5 May 2020

France : 92 grands patrons signent une tribune en faveur de l'environnement et de la justice sociale au coeur de la relance économique

Auteur: L'Express et AFP (France)

« Environnement : 92 grands patrons français plaident pour une relance "verte" », 4 ami 2020

Encourager la rénovation énergétique des bâtiments, les énergies renouvelables, une économie plus circulaire : 92 grands patrons, LVMH, BNP Paribas, Air France-KLM, veulent "mettre l'environnement au coeur de la relance économique", avec la "justice sociale". 

Ces entreprises, membres de l'association Entreprises pour l'environnement (EPE), estiment dans une tribune publiée par Le Monde qu'"une large part des moyens financiers qui seront prochainement mobilisés pour la relance économique aurait tout intérêt à l'être (...) pour accompagner la transition écologique, avec un souci encore plus affirmé de justice sociale"...

Ils soutiennent le Pacte vert européen visant la neutralité carbone d'ici 2050, qui pourrait être remis en cause à la faveur de la crise du Covid-19.

Les experts scientifiques et économiques du Haut conseil pour le climat (HCC) ont plaidé récemment pour que les aides publiques destinées aux secteurs touchés par la crise du Covid-19 soient conditionnées par "des plans précis" en faveur du climat..

Des ONG et des élus ont regretté que l'Etat n'ait pas conditionné son aide à Air France à des engagements écologiques, tandis que d'autres demandent que les entreprises ayant bénéficié du dispositif de chômage partiel financé part des fonds publics ne versent pas de dividendes...

Tout lire

Article
5 May 2020

France : L'État refuse d'accorder le dispositif de chômage partiel à Amazon suite à la fermeture de ses entrepôts

Auteur: Alexandre Boudet, HuffPost (France)

« Le chômage partiel refusé à Amazon par l'Etat », 4 mai 2020.

Le ministère du Travail a annoncé ce lundi 4 mai qu’Amazon n’aurait pas le droit au dispositif de chômage partiel...ce régime qui permet aux entreprises de se faire rembourser par l’État les salaires versés...“La récente décision de la Cour d’appel de Versailles a évidemment eu un impact sur notre activité en France (...). Dans ce cadre, nous avons également sollicité une aide, comme ont pu en bénéficier d’autres entreprises en France”, a précisé la direction d’Amazon...Amazon a été sommé par la cour d’appel de Versailles de procéder à une évaluation des risques liés à la crise du coronavirus avec les représentants du personnel et de réduire son activité d’ici là sous astreinte de 100.000 euros par infractions constatée. Le groupe a préféré fermer ses entrepôts jusqu’au 5 mai inclus...

Les syndicats CGT, CFDT et SUD d’Amazon France ont proposé à la direction une reprise progressive d’activité...ils qualifient de “proprement indécente” la demande de chômage partiel d’Amazon et soulignent que “ce dispositif a été mis en place pour venir en aide aux salariés des entreprises dont l’activité est rendue impossible dans la période...Amazon a fait le choix de fermer temporairement ses entrepôts...tout en poursuivant son activité depuis ceux européens, pour mieux se soustraire à deux décisions de justice successives”, s’indignent-ils.

Tout lire

Article
4 May 2020

Coronavirus: le secteur minier quasi à l'arrêt en RDC

Auteur: Denise Maheho, RFI

Le secteur minier, premier pourvoyeur de l’économie nationale, connaît un ralentissement de ses activités. Certaines entreprises ont vu leur production réduite, d’autres ont tout simplement suspendu les activités et mis en congé technique des centaines des travailleurs...

L’impact négatif du coronavirus se fait déjà sentir dans le secteur minier de la RDC...C’est notamment la conséquence du ralentissement de l’économie chinoise, comme l’explique John Kanyoni, vice-président la Chambre des mines à Lubumbashi. « Si je dois considérer l’ex-Katanga, les grands capitaux aujourd’hui sont essentiellement chinois...Le ralentissement de l’économie en Chine a eu un impact sur notre secteur. Et malheureusement, nous avons connu ces derniers mois une chute drastique des prix des matières premières, nous avons aussi connu un ralentissement en termes d’investissement potentiels. »

Le ministère des Mines craint une baisse de la production en 2020 avec un impact négatif sur les recettes minières. À ce jour, une entreprise comme Mutanda Mining, filiale de Glencore, est à l’arrêt et connaît un retard d’approvisionnement du matériel pour la construction de sa nouvelle usine d’acide. De leur côté, Sicomines, Kamoa Copper et d’autres, ont mis leurs mines de cuivre et de cobalt en quarantaine...

D’autres conséquences d’ordre social sont enregistrées, note aussi Freddy Kasongo, de l’Observatoire d'études et d'appui à la responsabilité sociale et environnementale (OARSE), œuvrant dans le secteur minier. « Sur le terrain, il est constaté la réduction de la chaîne de production de certaines entreprises avec des conséquences sociales, notamment la réduction des emplois directs et indirects et le ralentissement des économies informelles qui se développent autour des mines », analyse-t-il...

Pour l’heure, les statistiques d’emplois supprimés ne sont pas disponibles. Mais pour éviter que le secteur minier ne sombre davantage, les exploitants miniers réclament du gouvernement congolais des allègements fiscaux.

Tout lire

Article
4 May 2020

France : Le COVID-19 met en évidence les tendances contradictoires en matière de responsabilité sociétale des entreprises

Auteur: Anne-Laure Chouin, France Culture

« Covid-19 : un test pour la responsabilité sociale des entreprises », 30 avril 2020

L'idée que les entreprises doivent œuvrer pour l’intérêt général et non seulement pour leur seul intérêt économique a refait surface à l'occasion de la crise. Mais toutes n'ont pas la volonté d'accélérer leur transition sociale et environnementale...

...Depuis la la loi Pacte votée le 22 mai 2019, les entreprises françaises ont la possibilité de se doter d'une "raison d'être" qui permet de définir une responsabilité sociale élargie (sans pour autant être trop contraignante). Une possibilité que les entreprises commençaient à s'approprier...

...Peut-on estimer que les entreprises qui ont "contribué à l'effort de guerre" en proposant, sans demande expresse de l'Etat, de fabriquer des masques ou des respirateurs, ont appliqué une forme de RSE ? ...ces entreprises sont allées au delà du discours de la RSE, en la concrétisant par des actes. D'autres en revanche, malgré les beaux discours, ont adopté un comportement opposé...

...Cette dualité devrait être exacerbée par la crise, ...: "Certaines entreprises ont très envie d’être des acteurs du monde d'après, plus durable, plus social, plus respectueux de l'environnement. Et d'autres aspirent à un retour au monde d'avant, un monde d'il y a même quelques décennies..."

Tout lire

Article
3 May 2020

Fria : six (6) travailleurs de Rusal-Friguia testés positifs de coronavirus

Author: Mamadou Gueye, Guineenews (Guinée)

L’information vient d’être donnée...par la direction préfectorale de la santé lors d’une réunion d’urgence du comité préfectoral de riposte contre la maladie.

Il s’agit de six travailleurs dont deux cadres et quatre chauffeurs qui ont été testés sur un échantillon de 55 travailleurs de l’usine Rusal-Friguia.

Le comité technique en collaboration avec la direction  de Rusal sont à pied d’oeuvre pour localiser les concernés pour leur évacuation sur Kindia afin d’être pris en charge...En outre, les membres du comité technique sont aussi en train de recenser les contacts de ces cas positifs.

Depuis le depuis de cette pandémie, officiellement, c’est la première fois que des cas de coronavirus sont signalés dans la ville d’alumine de Guinée.

Read the full post here

Article
1 May 2020

Coronavirus en RDC: un 1er Mai difficile pour les mineurs confinés

Auteur: RFI

En RDC, aucune manifestation n’est organisée suite à la pandémie du coronavirus. Dans la région de l’ex-Katanga, plusieurs entreprises minières ont placé leurs travailleurs en confinement sur leur lieu de travail. Reportage sur le site de l’entreprise Comus à Kolwezi...

Au site de l’entreprise Comus, l’usine tourne normalement en ce 1er-Mai. Ce n’est donc pas un jour férié. Les travailleurs sont en confinement total depuis plus d’un mois et ont signé un engagement pour trois mois.

Les conditions de vie sont déplorables. Les travailleurs passent la nuit dans des containers, les installations sanitaires laissent à désirer et l’alimentation n’est pas du tout bonne, comme en témoigne un mineur : « Quelqu’un qui travaille du matin au soir, on lui apporte comme nourriture du Boukari et du cervelas. C’est vraiment compliqué comme nourriture. On n’a pas le choix, donc on doit forcer de manger ça. »

Pour cet autre travailleur, ce jour férié pouvait être une occasion de revoir sa famille, mais l’entreprise ne permet pas de contact avec l’extérieur : « Il est strictement interdit de voir nos familles. Donc on ne sort pas, comme le mot l’indique, on est vraiment confiné ici, on attend jusqu’à ce que cette pandémie prenne fin. »

Les responsables de l’entreprise Comus rejettent les accusations sur les mauvaises conditions de vie des travailleurs. Ils ont cependant fait signer à leurs employés un acte d’engagement leur interdisant de communiquer sur la vie dans le site de confinement sous peine de sanctions.

Tout lire