Ce contenu fait partie de plusieurs histoires. Nous vous recommandons de lire ce contenu dans le contexte des histoires suivantes :

Plus de 100 défenseurs des droits humains auraient été la cible du logiciel espion de NSO

« WhatsApp. De nombreux militants ont été la cible du logiciel espion de NSO », 5 Novembre 2019

...Mardi 29 octobre, 2019, WhatsApp a déclaré que le logiciel espion de NSO avait été utilisé pour exploiter une faille de sécurité dans l'application afin de cibler environ 1 400 personnes entre avril et mai 2019 approximativement. Selon WhatsApp, parmi les personnes ciblées, 100 étaient des défenseurs des droits humains, dans de nombreux pays du monde. La faille, rendue publique pour la première fois en mai, a permis aux pirates d'installer un logiciel espion en appelant simplement les utilisateurs de WhatsApp.

Tout lire