Portrait de l’avocat français qui défend les victimes contre Bayer, Sanofi et Servier pour les effets sur la santé de leurs produits

Auteur: Zineb Dryef, Le Monde (France), Publié le: 13 January 2017

« L'avocat qui fait trembler les labos », 12 janvier 2017

...Charles Joseph-Oudin...se prépare à défendre des centaines de personnes victimes de laboratoires ou de médecins. Sur son bureau, les dossiers s'accumulent : Mediator, grippe A(H1N1), Dépakine, Essure...

...[P]rès de 150 autres [personnes] souffr[e]nt de douleurs et de fatigue chronique depuis la pose d'un implant de stérilisation définitive appelé Essure. Le 23 janvier, elles seront trois victimes de ce dispositif à se présenter à l'audience du tribunal de grande instance de Bobigny face aux avocats du groupe Bayer...[Il] est par ailleurs dans une action de groupe contre Sanofi, la première de ce genre dans le domaine de la santé. Elle a été lancée par l'association des victimes de l'antiépileptique Dépakine afin d'obtenir des indemnisations pour les dizaines de milliers d'enfants exposés in utero à ce médicament...

Tout lire

Entreprises concernées: Bayer Sanofi Servier