Qatar : La réforme permettant aux travailleurs migrants de quitter le pays sans la permission de leur employeur est incomplète, selon Amnesty International

Auteur: Amnesty International France, Publié le: 11 September 2018

« Qatar : Une réforme en demi-teinte », 11 septembre 2018

Une nouvelle loi permet à la grande majorité des 1,9 million de travailleurs migrants, que compte le pays, de quitter le territoire sans la permission de leur employeur. Pourtant, il reste toujours 174 000 employés de maison qui ne sont pas concernés par ce texte...L’autorisation de sortie n’est que l’une des aspects du système tristement célèbre de la kafala (parrainage obligatoire par un employeur). Nos recherches ont mis en évidence le fait que ce système favorisait l’exploitation massive des travailleurs migrants, y compris le travail forcé, et les violences généralisées à leur égard. Bien que la plupart des travailleurs n’aient désormais plus besoin de la permission de leur employeur pour quitter le territoire, ils doivent encore obtenir auprès de ce dernier un certificat de non-objection s’ils souhaitent changer d’emploi en restant dans le pays.

Tout lire